Essen, élue capitale verte européenne !

Qui l’eut cru ? La ville d’Essen était encore il y a quelques dizaines d’années un des principaux pôles industriels de la Ruhr, le berceau de l’exploitation du charbon et de l’industrie sidérurgique pendant 150 ans. La mine Zollverein en est un exemple encore vivant, un site aujourd’hui totalement réhabilité, transformé en pôle culturel et artistique et classé patrimoine mondial de l’UNESCO (plus d’infos ici).

En 2015, la ville d’Essen a été désignée par la commission de l’environnent de l’UE capitale verte européenne pour l’année 2017 (Grüne Hauptstadt Europas), un titre créé en 2010. Elle succède à Stockholm en 2010, Hambourg en 2011, Vitoria-Gasteiz (Espagne) en 2012, Nantes en 2013, Copenhague en 2014, Bristol en 2015 et Ljubljana (Slovénie) en 2016.

img_9131

Car Essen est une ville verte à 54%, la plus verte d’Allemagne après Magdeburg et Hanovre et un bel exemple de reconversion en termes d’environnement.

Elle s’est particulièrement distinguée par ses efforts en matière de traitement et consommation d’eau. L’élimination des déchets, liés à l’exploitation du charbon, dans la Emscher devrait prendre fin en 2020 permettant à la rivière de retrouver son état d’origine après avoir été l’égout de la Ruhr pendant des décennies. Quant à la Ruhr, l’autre rivière d’Essen, on pourra bientôt s’y baigner.
La ville a également œuvré pour prévenir les inondations et réduire la consommation d’eau grâce à des solutions innovantes.

Ses initiatives en matière de lutte contre le réchauffement climatique ont aussi été remarquées.

Par ailleurs, Essen transforme ses anciennes voies de chemin de fer, qui autrefois transportaient charbon et métaux, en piste cyclable. La ville participe à la construction de la RS1 (Radschnellweg Ruhr S1), une voie cyclable rapide, sorte d’autoroute pour vélos, qui traversera plusieurs villes de la Ruhr sur environ 100 kilomètres (plus d’infos ici).

A l’occasion de sa nomination, la ville d’Essen organise de nombreux événements,  actions, projets… dont je vous ferai part tout au long de l’année.

L’inauguration de cette année ville verte aura lieu le week-end du 21-22 janvier 2017 au Grugapark.

img_9132
©essengreen.capital

Bref, un bel exemple de reconversion et une ville qui mérite son titre !

En savoir plus ici

Les indicateurs déterminants pour départager les villes participantes (plus de 100 000 habitants) :

  • Les changements climatiques: l’atténuation et l’adaptation
  • Les transports locaux
  • Les espaces verts urbains intégrant l’utilisation durable des terres
  • La nature et la biodiversité
  • La qualité de l’air ambiant
  • La qualité de l’environnement acoustique
  • La production et la gestion des déchets
  • La gestion de l’eau
  • Le traitement des eaux usées
  • L’eco-innovation et l’emploi durable
  • Les performances énergétiques
  • La gestion intégrée de l’environnement

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. isabelledecastille dit :

    Il faut maintenant faire oublier cette idée reçue et désormais erronée que la Ruhr est « grise », « glauque », mourante. C’est tout le contraire et c’est ce qui fait que cette région est si surprenante et riche en découvertes et visites ! La Ruhr (et tout particulièrement la ville d’Essen) est si verte, vivante et dynamique !

    Aimé par 1 personne

    1. Nathalie dit :

      Tout est dit, bravo Isabelle !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s