Sechs-Seen-Platte, le plateau des six lacs de Duisburg 

Des arbres à perte de vue et des lacs avec des petites îles qui rappellent un peu le Sauerland… et pourtant, vous n’êtes pas au pays des mille montagnes, mais à Duisbourg, une ville détruite à 90% pendant la seconde guerre mondiale, le plus grand port intérieur du monde avec ses 1.350 hectares et, il y a encore quelques décennies, un gigantesque centre industriel.

La ville de Duisbourg, qui a bâti son essor économique grâce à l’industrie de l’acier et du fer jusque dans les années 70, puis connu un déclin financier et structurel (comme toute la région de la Ruhr) a fait peau neuve à l’aube du XXIème siècle et offre désormais un bel exemple de reconversion de sites industriels en sites réservés à la culture, la nature et aux loisirs.

Le sud de Duisburg est un des exemples de cette reconversion : la Sechs-Seen-Platte, le plateau des six lacs est devenue une zone de loisirs composée, comme son nom l’indique, de six lacs (Wambachsee, Masurensee, Böllertsee, Wolfssee, Wildförstersee et Haubachsee) dont la majeure partie est située dans le quartier de Wedau. L’ensemble de la zone couvre une superficie d’environ 283 hectares dont 150 hectares d’eau.

Pour la petite histoire…

La création de la Sechs-Seen-Platte trouve son origine dans la construction de la gare de triage (devenue par la suite l’une des plus grandes gares de triage de l’époque) et du lotissement « Wedau », construits dans la zone densément boisée de Huckinger Mark par la Reichsbahn entre 1910 et 1915. Pour des raisons de coût, de grandes quantités de sable et de gravier nécessaires à la construction ont été extraits des sols environnants créant de profonds trous… Les futurs lacs du plateau de Wedau étaient nés ! Le dragage du dernier lac, le Haubachsee, eut lieu en 2001.

La Sechs-Seen-Platte aujourd’hui…

Cinq des six lacs, séparés les uns des autres que par des promontoires étroits, constituent une zone de loisirs et de détente très populaire. Vous y trouverez une plage de sable et une zone de baignade, une marina, des aires de jeux, des sports nautiques (voile, paddle…), des plates-formes pour la pêche (autorisée avec permis) et surtout 25 km de sentiers pédestres, accessibles également aux vélos, offrant de magnifiques vues tout le long de la balade.

Le 6ème lac situé au sud, le lac Haubach est une zone protégée gérée par la Biostation Westliches Ruhrgebiet et réservée à la conservation de la nature. Elle est donc en grande partie inaccessible, à l’exception d’une petite plate-forme d’observation. Les lacs Böllertsee et Wildförstersee sont aussi protégés afin de developper des biotopes pour la flore et la faune mais les rivages restent accessibles.

Lors d’une balade autour des lacs, après avoir contourné le Wildförstersee, vous longerez le Wolfsee et monterez au sommet d’une petit colline, le Wolfsberg, où se trouve une tour d’observation en acier (celle en bois a été victime d’un incendie criminel en juillet 2002) de 23 mètres de haut, offrant une vue panoramique sur le domaine protégé et au loin, les dernières industries encore en fonctionnement à Duisbourg.

Le Wolfsberg, d’une hauteur de 63 mètres, a été créé en 1967 par le remblayage de sable, de gravier et de gravats sur des parties d’un ancien champ de tir et dépôt de munitions de la Luftwaffe.

Je vous propose un tour via Komoot mais de multiples options sont possibles, à partir des nombreux parkings autour des lacs. Et ne tardez pas pour profiter des dernières couleurs d’automne ! Une balade peu avant le coucher de soleil offre également de très belles vues.

Vous pourrez en profiter pour aller faire un tour du côté de l’ancienne gare de triage (fermée en 2006) et ses bâtiments d’origine (en état de délabrement avancé).

Les voies de chemin de fer inutilisées ont été démantelées, les ballasts enlevés et l’actuel terrain sera utilisé pour construire un quartier résidentiel (qui verra le jour dans 5 à10 ans, en savoir plus). Le poste de signalisation 2 à la bosse nord, le château d’eau, des trains d’époque ont été conservés et quelques bâtiments devraient être classés monuments historiques.

SECHS-SEEN-PLATTE
Duisburg Wedau
Départ proposé au bout du Strohweg
Repère Google Maps
Site officiel

Pour obtenir le lien Komoot, cliquez sur ce plan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.