Soumaya Poursanidis, rencontre avec une pédiatre franco-allemande à Düsseldorf !

(Enthält unbeauftragte, unbezahlte Werbung)

De nombreux Français et francophones, entrepreneurs, artistes, enseignants, soignants, artisans, etc… ont exporté leur savoir-faire ou exercent à Düsseldorf.
Je vous propose de vous en présenter quelques-un(e)s dans la rubrique « portraits ». Aujourd’hui je vous parle de Soumaya Poursanidis, pédiatre à Düsseldorf !

~*~

Aujourd’hui nombreux d’entre vous sont entièrement vaccinés contre le Covid-19. Mais souvenez-vous au mois de juin…

Vous aviez déjà sagement patienté (vous refusant à bénéficier de passe-droits alors que je n’étais considérée ni « à risque » ni « exposée »), puis à l’heure où le terme « priorisation » n’allait plus être d’actualité vous vous étiez mis en quête tout azimut d’un médecin ou d’une centre de vaccination qui pourrait vous délivrer la précieuse première dose… mais sans succès !

Ce fut mon cas, en bref un peu le parcours du combattant… Et puis un jour du mois de juin, alors que, lassée par le manque d’organisation de l’Allemagne à l’époque sur ce dossier et la pénurie annoncée, j’avais planifié un aller-retour de 1.000 km sur 2 jours en France (avec rendez-vous vaccination à la clé), j’ai reçu un appel du docteur Soumaya Poursanidis, me signifiant qu’elle allait recevoir ses premières doses de vaccin et donc pouvoir me vacciner.

Non seulement je recevais bel et bien ma première dose de vaccin la semaine suivante (sans frais) mais j’ai pu, en accord avec Soumaya, permettre à mon entourage et quelques-uns de mes abonnés de se faire aussi vacciner.

Mais ce vaccin m’a avant tout permis de faire une belle rencontre, de connaître une pédiatre chaleureuse, ouverte et dévouée avec qui je n’aurais peut-être jamais eu l’occasion de sympathiser puisque mes enfants ont désormais tous atteint l’âge de la majorité.

Pédiatre francophone à Düsseldorf, franco-allemande (et tunisienne) mariée à un grec, Soumaya Poursanidis a ouvert son cabinet en mai 2021 à deux pas du Lycée français de Düsseldorf, là où sont scolarisées ses deux filles.

Je vous propose de découvrir son parcours à travers un petit jeu de questions-réponses.

Bonjour Soumaya, tout d’abord un grand merci pour ta participation active à la campagne de vaccination. Vacciner contre le Covid-19 était pour toi une évidence ?

Bonjour chère Nathalie.
Oui, tout à fait ! J’étais vraiment très contente de pouvoir participer activement à la lutte contre le covid et contre cette pandémie.
En tant que pédiatre, la vaccination fait partie de mon travail quotidien : j’aime beaucoup informer mes patients et leurs parents sur les différentes vaccinations et expliquer le rôle préventif des vaccins en général. Mettre les enfants et leurs parents à l’aise lors de leurs vaccinations est aussi un but primordial pour moi.
Lors des vaccinations contre le covid au sein de mon cabinet pédiatrique, mon équipe et moi avons suivi ces mêmes buts pour nos patients adultes dans un premier temps et plus tard, après autorisation du RKI et de la STIKO, également pour nos patients adolescents.

Depuis combien de temps vis-tu à Düsseldorf ? 

Je vis à Düsseldorf depuis 2005.

D’où viens-tu, quel est ton cursus et où as-tu fait tes études de médecine ?

Je suis née à Sarrebruck, en Sarre. J’ai passé mon enfance et adolescence dans cette petite ville charmante qui est la capitale du Saarland. J’ai grandi dans un milieu bilingue (franco-allemand), entourée de trois cultures (française, allemande et tunisienne).

N’étant pas sarrois, mes parents avaient choisi la ville de Sarrebruck notamment à cause de la proximité de la France et pour avoir la possibilité de scolariser leurs enfants dans le système français à l’Ecole française et au Lycée franco-allemand de Sarrebruck. J’étais donc scolarisée dans le système français de l’AEFE (primaire) et ensuite au Lycée franco-allemand (LFA/DFG) de Sarrebruck, où j’ai passé mon baccalauréat franco-allemand.

Apres le bac, je suis partie vivre en France, où j’ai travaillé, voyagé et découvert ce que je voulais faire dans la vie.
Je suis donc revenue en Allemagne pour mes études de médecine et cela à Düsseldorf.

Pourquoi as-tu choisi la pédiatrie ?

J’ai grandi au sein d’une famille très engagée au niveau social et le médical : mon père est pédiatre (à la retraite maintenant), il a eu un cabinet pédiatrique à Sarrebruck pendant une trentaine d’années. Ma mère était infirmière puéricultrice. Mon grand-père paternel était médecin lui aussi. Ma grand-mère maternelle accueillait des orphelins au sein d’un village d’enfants/Pestalozzi-Kinderdorf dans le sud de l’Allemagne en tant que mère de famille d’accueil.

J’étais donc toujours entourée d’un milieu de travail social et médical notamment pour les enfants.

Lors de mes études de médecine, j’ai eu la possibilité de découvrir la pédiatrie et c’est là que j’ai compris ce que me m’avait dit mon père pendant toutes ces années : « être pédiatre, c’est le plus beau métier du monde ». Il avait entièrement raison et aujourd’hui je peux absolument le confirmer !

Quand et où as-tu ouvert ton cabinet ? Qu’est-ce qui t’a motivée à t’installer dans le quartier Zur alte Kaserne

J’ai ouvert mon cabinet pédiatrique petit bobo en mai 2021, c’est donc tout nouveau !

Grâce à un grand clin d’œil du destin, j’ai eu la chance de trouver l’endroit parfait pour mon cabinet pédiatrique.

J’ai toujours voulu travailler dans un milieu international et surtout franco-allemand et créer quelque chose de bien à l’aide de mon bilinguisme.

Pour le projet d’un cabinet pédiatrique franco-allemand, l’emplacement à côté de l’école française (LfdD), au milieu d’un quartier familial en plein essor, et pour moi en tant que maman de deux enfants scolarisés au LfdD, l’installation dans le quartier Zur alten Kaserne était tout simplement parfaite.

Pourquoi avoir choisi d’exercer en mode privat / privé ? Quelles sont les règles pour pouvoir exercer en mode gesetztlich / public ? (pour rappel il existe en Allemagne une médecine à deux vitesses et les personnes ont le choix d’être assurées en mode public ou privé)

C’est vrai, en Allemagne il existe deux systèmes d’assurance maladie : le privé (Privatversicherung) et le public (gesetzliche Versicherung).

La plupart des cabinets médicaux sont agréés au système public et prennent en charge les patients des deux systèmes d’assurance.

En tant que pédiatre j’ai longtemps travaillé dans le système public et n’avais pas l’intention de travailler un jour uniquement dans le système privé.

Il faut savoir que les médecins allemands ne peuvent pas ouvrir des cabinet médicaux n’importe où. En Allemagne, une instance appelée « KV » (= kassenärztliche Vereinigung) règle, entre autres, la répartition et les licences des cabinets publics.

Dans mon cas, j’avais l’opportunité de m’installer rapidement dans les locaux neufs et modernes de la « alte Kaserne », qui me semblaient parfaits pour le cabinet pédiatrique de mes rêves. Je me suis donc lancée dans le projet « petit bobo » en sachant que ce chemin était uniquement possible dans le privé, mais me donnait l’occasion unique de construire quelque chose de nouveau pour les enfants.

Penses-tu un jour élargir ta clientèle et ouvrir les consultations aux assurés publics ?

Oui, cette option serait envisageable !

Par contre, ce que je découvre dans mon travail quotidien est quelque chose qui parait être un luxe dans la médecine en général (en Allemagne) : le temps ! Avoir le temps pour les petits patients, les soucis et les peurs des parents.

C’est formidable, mais malheureusement pratiquement impossible dans le système public !

As-tu beaucoup de patients francophones ? 

Oui, 50/50.

Quels sont les éléments les plus motivants de ton métier ? 

Le sourire des enfants !

La confiance de mes patients et de leurs parents.

Quels conseils donnerais-tu à une personne souhaitant faire des études de médecine en Allemagne ?

Mon conseil serait de se lancer et de réaliser ses rêves !

J’ ai beaucoup apprécié mes études en Allemagne et j’aime repenser au temps à la faculté de médecine de Düsseldorf.

Bien sûr, les études de médecine sont longues et exigeantes, mais le grand sens de communauté entre étudiants fut pour moi une expérience très motivante et positive.

Qu’apprécies-tu le plus à Düsseldorf ?

  • La culture et les loisirs
  • L’art de vivre des « Rheinländer »
  • Ville internationale
  • Les espaces verts
  • L’aéroport International

Merci Soumaya pour le temps que tu nous as accordé, pour ta disponibilité et ton sourire, je te souhaite beaucoup de succès dans ta nouvelle aventure.


petit bobo / cabinet pédiatrique privé
Docteur Soumaya Poursanidis

(Photos ©️ petit bobo)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.