Tourisme en Allemagne : Berlin, virée dans une capitale atypique !

(Enthält unbeauftragte, unbezahlte Werbung)

Berlin… qui n’a pas été séduit par cette ville unique au caractère alternatif, destination préférée d’un nombre croissant de touristes étrangers ?

Vous ne connaissez pas encore Berlin ? vous n’y viendrez pas pour le beauté de la ville mais pour découvrir une ville originale et pleine de contrastes, marquée par une histoire tourmentée, où cohabitent passé, présent et futur, architecture moderne et friches industrielles, urbanisme et verdure, immeubles bourgeois, cités et squats, voitures de luxe et vélos…

Berlin compte tout un éventail de musées et le plus grand nombre de mémoriaux consacrés aux persécutés ou à la défaite du pays. Car l’Allemagne, désireuse de vivre sereinement avec son passé, a fait, durant les dernières décennies, un remarquable travail de mémoire, travail s’illustrant par un nombre recrudescent de lieux consacrés au souvenir, gratuits pour la plupart (audio guides dans toutes les langues compris).

Enfin, Berlin est une ville en perpétuelle mutation (et en perpétuels travaux), source inépuisable de découvertes, de culture, de balades, et de surprises ! De nombreux séjours à Berlin de 1992 à aujourd’hui et il me semble (re)découvrir une nouvelle ville à chaque passage.

Pour visiter Berlin et vous imprégner de son atmosphère, il faut mieux prévoir au minimum 3-4 jours, voire une semaine dans l’idéal. Mais vous pourriez y rester plus d’un mois sans pourtant en avoir fait le tour. Car il y a toujours quelque chose à voir et à faire à Berlin, plus encore que dans n’importe quelle capitale. Car Berlin se visite mais Berlin se vit également.

Les guides, blogs, sites Internet (liste en fin d’article) qui vous parleront de Berlin foisonnent sur la toile et si vous ne connaissez par encore la capitale allemande, vous serez sans doute perdu devant la multitude d’informations.

Je vous propose une sélection (volontairement exhaustive mais non complète), en 14 points, d’idées à piocher par thème selon l’envie, l’humeur ou les centres d’interêt, des idées à piocher pour découvrir Berlin comme un touriste ou autrement.

1. A Berlin, vous vous passionnerez pour l’histoire des juifs en Allemagne…

Car l’histoire des juifs et l’histoire allemande sont indissociables :

. Vous visiterez un des plus grands musées d’Europe, le JÜDISCHES MUSEUM (Kreuzberg), coup de ❤️, dans lequel est retracée l’histoire des juifs en Allemagne sur deux millénaires (collection permanente, en cours de restauration, réouverture en 2020). Une partie moderne en béton brut, adossée au bâtiment principal, dont trois axes symbolisent le destin des juifs, a été conçue par le célèbre architecte Daniel Libeskind. Une des installations les plus marquantes est celle qui représente 10.000 visages découpés dans des disques d’acier symbolisant les victimes de la Shoah. Le jardin du musée est un petit havre de paix dans lequel vous ne manquerez pas faire une pause transat, si le temps le permet.

C3233F3C-29CB-463C-884A-46D48060F022

. Vous passerez devant la SYNAGOGUE DE LA RYKESTRAßE (Prenzlauer Berg), préservée du feu lors la Nuit de Cristal par crainte de propagation dans les immeubles voisins. Elle a été utilisée comme entrepôt pendant la guerre, abandonnée du temps de la RDA et finalement réinaugurée en 2007.
Vous pourrez également vous rendre dans la Orianienburg Straße et admirer la coupole de la NEUE SYNAGOGE (Mitte), sauvée lors de la Nuit de Cristal grâce à l’action courageuse d’un brigadier de police, endommagée par les bombardements en 1943 et réinaugurée en 1994 après rénovation.

. Vous vous rendrez au FRIEDHOF SCHÖNHAUSER ALLEE (Prenzlauer Berg), un des plus vieux cimetières juifs au milieu d’une végétation luxuriante au cœur du quartier bobo de Berlin. Le paisible cimetière offre un triste spectacle de tombes renversées ou fracassées en 1933 par les nazis et en 1945 par les bombardements. Un autre cimetière, un des plus beaux et des plus grands d’Europe se trouve à proximité du Weißensee (plus d’infos).

Vous vous recueillerez devant le MEMORIAL Der verlassene Raum (Mitte) dans l’ancien quartier juif (Scheunenviertel), signifiant la pièce déserte, œuvre du sculpteur Karl Biedermann dédiée aux Berlinois de confession juive qui furent déportés et tués pendant l’Holocauste (Koppenplatz). Non loin de là, sur l’emplacement du plus vieux cimetière juif détruit par les nazis, se trouve une autre sculpture intitulée Jüdische Opfer des Faschismusmémorial en souvenir des victimes du fascisme (Große Hamburger Straße) ainsi qu’une pierre tombale commémorative, celle du philosophe des Lumières Moses Mendelssohn.

. Vous passerez devant le Judisches MOSES MENDELSSOHN GYMNASIUM (Mitte), dans l’ancien quartier juif (Scheunenviertel). Ce lycée juif, construit à l’origine comme école juive pour garçons, a été utilisé comme camp de rassemblement entre 1942 et 1945 par les nazis.

. Vous vous recueillerez en parcourant le MEMORIAL DE L’HOLOCAUSTE (Mitte), conçu par l’architecte Peter Eisemann, après 17 années de discussions et de travaux. Il est composé de 2.711 stèles de taille inégale dans les allées desquelles vous sentirez sans doute l’atmosphère oppressante. Le site est dorénavant surveillé pour éviter les écarts de comportement constatés au cours des dernières années. N’oubliez pas de visiter le centre de documentation en sous-sol qui retrace le destin de plusieurs familles juives d’Europe.

18F86E03-56E7-4E9A-A815-454AE8DFD2B2

. Vous visiterez le mémorial HAUS DER WANNSEE-KONFERENZ, villa où fut décidé, le 20 janvier, le génocide des juifs européens et dont l’exposition permanente se consacre à l’histoire de la persécution et de l’assassinant des juifs.

. Vous jèterez un œil au sol pour découvrir les nombreux STOLPERSTEINE de Berlin (littéralement pierres sur lesquelles on trébuche), pavés honorant la mémoire de victimes du nazisme déportées dans un camp de concentration, encastrés dans le sol devant le dernier domicile de ces victimes.

2. A Berlin vous partirez à la découverte des vestiges de la RDA et suivrez les traces de 40 ans de communisme

Sur le sujet, vous n’aurez que l’embarras du choix. Je conseillerais en vrac :

. Le TRÄNEN PALAST (Mitte), le Palais des larmes, coup de ❤️, symbole de la séparation des deux Allemagne. Il s’agit du bâtiment qui servait de bureau d’enregistrement des Allemands de l’est qui voulaient se rendre à Berlin-Ouest. Une fois passé le contrôle, ils pouvaient monter dans les wagons du métro. La visite est gratuite et passionnante.

. Le MUSEUM IN DER KULTURBRAUEREI (Prenzlauer Berg), coup de ❤️, musée gratuit très instructif sur la vie en RDA, que je trouve plus intéressant que le DDR Museum (dont l’ambiance Good Bye Lenine convient en revanche plus aux enfants). Le site de la KulturBrauerei, ancienne brasserie rénovée, devenu lieu de manifestations culturelles et nocturnes vaut également le détour.

. HOHENSCHÖNHAUSEN (Lichtenberg), la maison d’arrêt de la Stasicoup de ❤️, devenu mémorial sur la demande d’anciens détenus, qui organisent eux-mêmes les visites guidées et témoignent de leur propre expérience traumatisante (vérifier les horaires des visites guidées). Essayez de faire la visite avec Edda Schönherz, ancienne star de la télévision est-allemande, qui a passé 3 ans derrière les barreaux dont plusieurs mois à Hohenschönhausen (son témoignage est édifiant).

prison-berlin-stasi-la-revue-y-2

Le STASI MUSEUM (Lichtenberg) exposant photos et documents ainsi que des appareils utilisés pour la surveillance des citoyens est-allemands. En parcourant les immenses et austères bureaux du bâtiment, vous aurez un aperçu assez glacial du quotidien de Berlin-Est sous l’ère soviétique.

BE6F2387-65F2-47E4-8096-EE395D1FB69A

. Le BERLINER-MAUER-GEDENKSTÄTTE (Mitte), le Mémorial du mur de Berlin, coup de ❤️, centre de commémoration de la division de l’Allemagne, situé sur la tristement célèbre Bernauer Strasse, rue coupée en deux au moment de la construction du mur. Musée à privilégier au musée (piège à touristes) situé à proximité de Check Point Charlie (à éviter également). Le Berliner-Mauer-Gedenkstätte explique comment et pourquoi le mur a été érigé, en s’appuyant sur des photos et des films pris lors de sa construction et rend hommage aux victimes. Une plateforme surplombant une ancienne section du mur vous permettra de voir à quoi ressemblait l’édifice à l’époque.

1560603e-f11a-4c70-8fab-02a17833ae80.jpeg

. Le ERINNERUNGSSTÄTTE NOTAUFNAHMELAGER MARIENFELDE (Marienfelde), l’ancien centre d’accueil des évadés de RDA, riche en témoignages, photos et vidéos

. La visite guidée en français LA CICATRICE DU MUR, réalisée par le passionnant journaliste  Christophe Bourdoiseau qui vous racontera l’histoire du mur (de 10h à 13h sur réservation ici et en fonction de la demande). De multiples organismes comme Découvrir Berlin ou Good Morning Berlin proposent également des visites guidées en français.

. EAST SIDE GALLERY (Friedrichshain), véritable galerie à ciel ouvert. Ce morceau de mur de Berlin de 1,3 kms a été sauvegardé et peint en 1990 par 118 artistes de 21 pays. Il est devenu mémorial protégé en 1991 et restauré en 2015. Malheureusement difficile parfois d’admirer les oeuvres, en raison de la masse de touristes qui envahit le trottoir et pose devant le mur.

. La WACHTURM Erna-Berger-Straße (Mitte) à proximité de la Potsdamer Platz, une des rares tours de contrôle préservée de Berlin.

image.png

. L’ALEXANDERPLATZ (Mitte), surnommée Alex, témoin de la grande manifestation du 4 novembre 1989. La Haus des Lehrers (Maison de l’enseignant) mérite un coup d’oeil  en raison d’une frise caractéristique du réalisme socialiste des années 1960, illustrant des scènes de la vie de la société en RDA.

066486d6-dc72-4090-8a91-71dff1bb64cf.jpeg

. La KARL-MARX-ALLEE (Stalinallee jusqu’en 1961) (Friedrichshain) et ses Plattenbauten, large avenue de 90 mètres, copie du centre de Moscou, conçue pour les parades du temps de la RDA et symbole du socialisme triomphant. Vous pourrez passer devant le Kino International (numéro 33) et le Café Moskau (numéro 34), vestiges des années est-allemandes. Faites une pause dans le Café Sybille (numéro 72), café emblématique de l’avenue, qui présente une petite exposition sur l’histoire de la Stalinallee / Karl-Marx-allee et des morceaux subtilisés de la statue de Staline qui trônait sur l’avenue.

Berlin, Bau Karl-Marx-Allee, Dachgarten Magdeburger Haus
© Bundesarchiv Bild, Zentralbild Rössner 12.12.1953 Magdeburger Pioniere besuchen Berlin

. THE STORY OF BERLIN (Charlottenburg), musée interactif qui proposait un voyage de 800 ans d’histoire de Berlin et particulièrement adapté à la jeune classe.  Malheureusement, en raison de travaux de réaménagement du quartier, il semblerait que le musée soit temporairement fermé. Il sera réintégré dans l’ensemble immobilier Fürst. Infos à suivre ici.

69c7fb1e-8b9e-442e-bf0b-c467e6204e7a.jpeg

. L’imposant Mémorial soviétique de TREPTOW (Treptow) commémorant la victoire soviétique sur le nazisme et le courage des soldats de l’Armée rouge, dans le superbe Treptower Park. C’est probablement le mémorial de guerre soviétique le plus connu situé en dehors de la Russie et vous croiserez de nombreux touristes russes dans le parc. Deux autres mémoriaux dédiés à la victoire communiste sur l’Allemagne nazie sont situés dans le Tiergarten (Sowjetisches Ehrenmal) et dans le parc Ernst-Thälmann (Ernst-Thälmann-Denkmal).

. Le GLIENICKER BRÜCKE (Wannsee), séparant Berlin ouest et Postdam pendant la guerre froide, pont devenu célèbre car utilisé pour l’échange de prisonniers politiques et d’espions entre les deux blocs.

9DE748E9-66EB-4EAB-A9AD-F0942A70C129

Et pensez à jeter un oeil au sol, vous croiserez sûrement la marque de l’emplacement du mur de Berlin, une double rangée de pavés qui suit tout le tracé du mur !

image
Foto © Pixabay

3. A Berlin vous revivrez l’histoire de la ville et des 12 années de terreur nazie…

. Vous remonterez (depuis Check-point Charlie) la WILHELMSTRAßE (Mitte) et l’ancienne et tristement célèbre PRINZ-ALBRECHT-STRAßE (rebaptisée aujourd’hui Niederkirchnerstraße), haut lieu de l’administration nazie où se trouvaient, entre autres, la nouvelle chancellerie et le siège de la Gestapo. Sur l’emplacement du bâtiment de la Gestapo, vous trouverez aujourd’hui le site TOPOGRAPHIE DES TERRORS (Mitte), la Topographie de la terreur , coup de ❤️. Il s’agit d’une exposition gratuite (intérieure et extérieure), consacrée aux crimes nazis et témoignant de l’histoire des institutions de la terreur.

Capture d’écran 2019-03-27 à 15.30.43
Blick auf das Gelände der «Topographie des terrors», 2010 Foto : Stefan Müller
IMG_6032
Wilhelmstraße et Prinz-Albrecht-Straße en 1945

. Vous passerez devant devant le DETLEV-ROHWEDDER-HAUS (Mitte), aujourd’hui ministère des finances, un des rares bâtiments construits sous le 3ème Reich encore debout (avec l’aéroport de Tempelhof) et qui abritait le ministère de l’air d’Hermann Göring.

Capture d’écran 2019-03-27 à 15.40.18.png

Non loin de là vous trouverez le GEORG-ELSER-DENKMAL, en mémoire de Georg Elser, figure de la résistance contre le nazisme, organisateur solitaire de l’attentat du 8 novembre 1939 contre Hitler. De nombreux autres mémoriaux dédiés aux victimes du nazisme se trouvent dans les environs (tziganes, homosexuels, personnes handicapées).

IMG_5458

Vous vous rendrez au mémorial GEDENKSTÄTTE DEUTSCHER WIDERSTAND, situé dans l’ancien État-major de l’armée où eut lieu l’attentat pour renverser le pouvoir le 20 juillet 1944. L’exposition permanente, rénovée en 2014, présente plus de 1.000 photographies témoignant de la résistance au sein de divers foyers et des chapitres particuliers consacrés à l’attentat de Georg Elser.

. Vous visiterez le BERLIN STORY BUNKER (Kreuzberg), retraçant les conséquences de 12 années de régime nazi dans un ancien abri atomique de Berlin (à 2 kms du vrai bunker d’Hitler, entièrement détruit). L’exposition, qui se trouve dans les salles d’un bunker dure plus de deux heures et se termine par une reconstitution de l’ancien bunker d’Hitler (sujet à forte polémique).

image
Foto : Historiale e.V.

. Vous passerez devant la KAISER-WILHELM-GEDÄCHTNISKIRCHE (Charlottenburg), église que l’on surnomme «église du souvenir» pour son rôle de mémorial, en souvenir des destructions dues aux bombardements.

IMG_2687

. Et pour en savoir plus vous pourrez assister à la visite guidée en français, SOUS LE RÈGNE DES NAZIS, réalisée par le passionnant journaliste Christophe Bourdoiseau (de 10h à 13h sur réservation et en fonction de la demande).

4. A Berlin vous vous passionnerez pour l’art…

Et parce que nous sommes dans la capitale de l’Allemagne, Berlin possède bien sûr de magnifiques musées (150 au total), dont un grand nombre consacré à l’art. L’ensemble de l’île des musées est inscrit au patrimoine de l’UNESCO. Voici une sélection (tous les musées de Berlin ici) :

. Le NEUES MUSEUM (Mitte), coup de ❤️ qui accueille une vaste collection d’antiquités égyptiennes et pièces préhistoriques (dont le fameux buste de Nefertiti). Le bâtiment, qui a lui seul vaut le détour, est composé d’ancien et de moderne, de briques recyclées et d’éléments architecturaux d’origine. Il a été conçu par l’architecte britannique David Chipperfield, après être resté à l’état de ruine pendant plus de 50 ans. Une grande aile moderne est en cours de construction pour abriter expositions temporaires, guichets et salles de conférence.

. Le PERGAMONMUSEUM (Mitte), qui propose des reconstructions extraordinaires de sites antiques trouvés lors de fouilles archéologiques. La salle accueillant le Grand Autel de Pergame est malheureusement fermée pour restauration. L’exposition temporaire Das Panorama propose une immersion à 360° dans une ville antique. Le Pergamonmuseum est le musée le plus visité de Berlin, pensez à réserver vos entrées.

image
Panorama von Yadegar Asisi © Yadegar Asisi

. Le BERGGRUEN MUSEUM (Charlottenburg), un peu excentré (a proximité de château de Charlottenburg) mais vous ne regretterez le détour. Le musée expose les œuvres majeures classiques de l’Art moderne et présente un ensemble exceptionnel d’œuvres de Picasso, Klee, Matisse, Giacometti et Braque.

. La ALTE NATIONALGALERIE (Mitte), sur l’île des musées qui accueille une vaste collection incluant des chefs-d’œuvre des périodes romantiques et impressionnistes (Manet, Monet, Cézanne, Menzel, Liebermann…)

C4991B43-B2F5-4082-9189-CC09E0FCD3E9

. URBAN NATION (Schöneberg), au départ un réseau d’artistes de street art devenu premier musée consacré à cet art.

. La SAMMLUNG-BOROS (Mitte), qui regroupe des œuvres d’art internationales de 1990 à nos jours dans un bunker de 1942 (réserver une visite guidée ici).

image
@ Sammlung Boris, Foto : NOSCHE

. La LIEBERMANN-VILLA (Wannsee), ancienne maison du peintre juif berlinois, Max Liebermann, et petit havre de paix face au lac Wannsee.

. La NEUE NATIONALGALERIE (Mitte)en cours de rénovation (ouverture en 2020).

. Le BAUHAUS ARCHIV (Charlottenburg), collection la plus exhaustive sur l’histoire du Bauhaus, à ne pas manquer quand il sera rénové et agrandi.

Les galeries sont nombreuses également à Berlin, vous trouverez une liste exhaustive ici.

5. A Berlin vous ferez un voyage dans le temps en visitant des appartements « témoins » d’une époque…

Trois musées appartements vous permettront de découvrir comment vivaient les Berlinois à trois époques différentes (attention consulter les jours et horaires de visite) :

. Le MUSEUMSWOHNUNG am Prenzlauer Berg (Dunckerstraße 77), un appartement d’une famille de classe moyenne en 1895. 

. Le MUSEUM PANKOW, Standort Heynstraße (Pankow), un appartement bourgeois de 1900.

. Le MUSEUMSWOHNUNG WBS 70 (Hellersdorf), un appartement des années 70 en RDA (seulement le dimanche de 14h à 16h).

image
Foto : Museumswohnung wbs 70

6. A Berlin vous irez au spectacle…

Opéra, revues, cabarets, comédies musicales, théâtre, cinéma, concerts, Berlin n’est pas la capitale pour rien et vous ne saurez où donner de la tête. Certaines scènes sont spectaculaires comme celles du  Friedrichstadt-Palast ou du Admiralspalast. Le Wintergarten et le Bar Jeder Vernunft sont également deux salles emblématiques de Berlin où sévit le spectacle de variété.
Deux kiosques Hekticket (AlexanderPlatz et Hardenbergplatz) proposent des billets last minute à moitié prix, pour un spectacle le jour même

7. A Berlin vous déambulerez dans les quartiers emblématiques…

Berlin est une ville aux multiples visages. Chaque quartier porte l’empreinte de son histoire et de ses habitants et témoigne de la diversité de Berlin.

1000px-Berlin_Subdivisions.svg

. MITTE, le quartier historique
Vous y trouverez de quoi vous occuper : Mitte (littéralement milieu) est le quartier des bâtiments gouvernementaux et diplomatiques, du Reichstag et de la porte de Brandebourg, de l’avenue Unter den Linden (sous les tilleuls), des Hackeshe Höfe, de l’Alexanderplatz et de la tour de télévision, de la nouvelle synagogue, du Scheunenviertel (l’ancien quartier juif), du mémorial aux juifs assassinés d’Europe, du Nikolausviertel, du Berliner Dom et des cathédrales allemande et française se toisant sur le Gendarmenmarkt, de l’île des musées, du nouveau futur Stadtschloss sans oublier le Tiergarten et la Postdamer Platz.
Bref munissez-vous de n’importe quel guide papier, tous les bâtiments y figureront. Petite suggestion pour les marcheurs ou pédaleurs : partez du Reichstag et longez les bords de  la Spree jusqu’au château de Charlottenburg.

IMG_2482.jpg

image
La célèbre avenue Unter den Linden en 1900

. PRENZLAUER BERG, le quartier bobo 
Difficile d’imaginer que ce beau quartier aux allures bohèmes avec ses bâtiments d’époque restaurés et flambant neufs, très arboré, dont l’immobilier fait l’objet de spéculations, était dans un état miteux au lendemain de la chute du mur. Pour avoir déambulé dans les rues de Prenzlauer Berg au début des années 90, je peux témoigner de la métamorphose du quartier, qui a été le premier à succomber aux assauts de la gentrification. En 1991 la grande majorité des façades était encore perforée d’impacts de balles et portait l’empreinte des bombardements et de la bataille de Berlin.

IMG_2668

La chute du mur a finalement sauvé le quartier puisque la RDA prévoyait de détruire une grande partie des bâtiments anciens, insalubres et inadaptés (toilettes et salles de bain très souvent sur le palier). En 1995 la réhabilitation du quartier est votée par le Sénat avec l’obligation de conserver la trame du bâti, faisant de Prenzlauer Berg un des quartiers les plus charmants et agréables à vivre mais aussi un des plus onéreux.

IMG_2669

Pour vous promener dans Prenzlauer Berg, je vous recommande ce petit guide que vous trouverez dans les magasins partenaires (liste ici).

IMG_1019

. FRIEDRICHSHAIN-KREUZBERG, le quartier alternatif
Ce quartier est né de la fusion en 2001 des quartiers de Friedrichshain (ex Berlin-est), vitrine du communisme et Kreuzberg (ex Berlin-ouest), berceau de la contestation à l’allemande et quartier multiculturel où se côtoyaient communauté turque, grecque et yougoslave, punks, artistes et militants alternatifs.
Aujourd’hui Friedrichshain-Kreuzberg reste un des quartiers les plus alternatifs et colorés de Berlin, même si on est loin de l’esprit protestataire et politique des années 80. Les belles façades contrastent avec les portes cochères et les arrières cours couvertes de graffitis. Les communautés associatives et artistiques sont encore nombreuses et le quartier est très prisé par les étudiants. Les rues sont animées et les bars, les clubs et maisons closes se succèdent, faisant de Kreuzberg le quartier privilégié de la vie nocturne de Berlin.
Le canal Landwehr et ses bars flottants, la place de Kottbusser Tor (coeur de Kreuzberg, particulièrement animé le 1er mai), l’Oranienstraße, l’Admiralsbrücke, les Viktoria, Görlitzer et Engelbecken Park sont des lieux emblématiques de Kreuzberg. Vous n’oublierez pas de passer sur l’Oberbaumbrücke et ses imposantes tours, pont qui sépare Kreuzberg de Friedriechshain (paragraphe 13).

IMG_2677

. CHARLOTTENBURG, le quartier chic
Le quartier tient son nom de Sophie Charlotte, épouse du futur roi de Prusse, qui y fit construire une résidence d’été en 1695 : le château de Charlottenburg.
Charlottenburg, haut lieu de la vie artistique des années 20, quartier phare de Berlin-ouest pendant la guerre froide, est devenu un quartier plutôt calme (mais non sans intérêt) après la chute du mur. Charlottenburg est traversé par la célèbre avenue commerçante, symbole du capitalisme avant la chute du mur : le Kurfürstendamm.

Bien sûr d’autres quartiers comme Neukölln, Tempelhof, Schöneberg Grunewald, Treptow-Köpenick… valent également le détour !

8. A Berlin vous prendrez de la hauteur…

A Berlin vous trouverez différents spots pour admirer les toits de la ville :

. Le PANORAMAPUNKT (Mitte), coup de ❤️, sur la Potsdamer Platz, situé aux 24ème et 25ème étages de la modernissime Kollhoff-Tower. Vous aurez une vue panoramique d’exception sur toute la ville et en particulier sur le Reichstag, la porte de Brandebourg, le Tiergarten… et surtout les Potsdamer et Leibziger Plätze, places qui ont fait l’objet d’un immense chantier après la chute du mur (le plus vaste no man’s land de la ville). En complément de la vue vous pourrez voir, au sommet du Kollhoff, une exposition sur la Potsdamer Platz avant/après la chute du mur.

IMG_6080.jpg

IMG_2615.JPG

IMG_2618.JPG

. Le SIEGESSÄULE (Mitte), colonne de la victoire (67 mètres), auquel on accède par un tunnel piétonnier. Après avoir affronté les 270 marches de l’escalier en colimaçon, vous accéderez à une plateforme offrant une belle vue sur le Tiergarten, le Reichstag, la porte de Brandebourg et la Potsdamer Platz. Symbole de la victoire de la Prusse face à l’Autriche et la France (d’où son nom), le Siegessäule, érigé en 1873 devant le Reichstag fut déplacée par les Nazis sur l’avenue du 17 Juin en 1938.

IMG_1004

. Le KLUNKERKRANICH (Neukölln), aménagé sur le toit du centre commercial Arcaden Neukölln. Lancé en 2013, l’open air bar est passé d’adresse branchée à site touristique à ne rater sous aucun prétexte, indiqué dans tous les guides et faisant fuir une partie des Berlinois fidèles. Il reste néanmoins un endroit de charme, offrant le luxe de siroter un cocktail dans la verdure tout en admirant le coucher de soleil sur les toits de Berlin. Des événements tels que marché aux puces, marché de Noël, concerts, expositions sont régulièrement organisés.

. La COUPOLE DU REICHSTAG (Mitte), coup de ❤️, structure impressionnante d’où vous pourrez admirer la vue sur le Riegierungsviertel (quartier du gouvernement) et la porte de Brandebourg. Il faut absolument réserver et plusieurs semaines à l’avance (plus d’infos). Je vous conseille de choisir un horaire à l’heure du coucher du soleil. Si tout est complet, tentez les options visites guidées ou le restaurant. Vous pouvez aussi faire la queue le jour même (si vous êtes patients). Une solution également efficace, si vous avez de jeunes enfants, est de vous diriger avec poussette devant l’entrée réservée aux personnes à mobilité réduite (ça marche, nous avons testé mais c’était il y a 10 ans). Et n’oubliez pas vos cartes d’identité !

image
Foto © Pixabay

. La FERNSEHTURM (mitte), tour de télévision surnommée aussi Telespargel (Grande asperge), qui offre une vue sur chacun des grands axes menant au centre historique de Berlin. Avec ses 368 mètres la Tour de télévision constitue l’édifice le plus élevé de Berlin. A défaut de monter, vous pouvez admirer la vue depuis la Webcam ici.

. La terrasse du Concept Mall BIKINI BERLIN, le MONKEY BAR et le restaurant NENI (Charlottenburg), au dernier étage du 25Hours Hôtel, d’où vous aurez une vue plongeante sur le jardin zoologique.

image
Foto © Neni Berlin

. TEUFELSBERG (Grunewald), la colline du Diable, point culminant au coeur de la forêt de Grunewald et ancienne station d’écoute des Alliés, en ruine aujourd’hui. Plus moyen maintenant de passer à travers le grillage, il faut participer à une visite guidée. En revanche vous pouvez vous rendre sur la colline d’en face, d’où la vue est aussi belle.

9. A Berlin vous découvrirez des parcs abandonnés et des immeubles / friches industrielles réhabilitées ou non…

Berlin est la ville idéale pour faire de l’urbex. Vous trouverez de multiples sites abandonnés, exploités ou non, ainsi que des friches industrielles, réhabilitées ou non. Je me limiterais à quelques sites abandonnés mais autorisés à la visite ou réhabilités, la plupart du temps en sites culturels ou festifs.

. Le SPREEPARK (Treptow), un parc d’attraction est-allemand abandonné (visites guidées).

. TEUFELSBERG (Grunewald), ancienne station d’écoute des Alliés, en ruine aujourd’hui (visites guidées).

. Le FLUGHAFEN TEMPELHOF (Tempelhof), coup de ❤️, ancien aéroport de Berlin, reconverti en immense parc (380 hectares). C’est principalement à Tempelhof que les avions du pont aérien atterrissaient en 1948, lors du blocus de Berlin-ouest. Vous ferez du vélo ou du roller sur les anciennes pistes de décollage/atterissage et vous pourrez visiter (avec un guide, plus d’infos) une partie des hangars de l’aéroport (construit par les nazis). De nombreux projets pour développer le site sont en cours de réalisation (Plus d’infos).

7DA13E17-9CB0-4FF1-8294-63868C6F6EC6

IMG_7514

eb0797ab-e92e-4a51-b1fd-08a03ea56d1d.jpeg

. La KULTURBRAUEREI (Prenzlauer Berg), coup de ❤️, une ancienne brasserie dont les 20 bâtiments et 6 cours ont été renovés dans les années 90. La KulturBraurerei est devenue un lieu de scène culturelle et nocturne : manifestations, théâtre, gastronomie, cinéma, clubs, marché de Noël… En été les terrasses s’animent et l’endroit est particulièrement agréable (Street food tous les dimanches).

028E117C-B20B-47D0-854F-98935DC0274D

. Le BADESCHIFF (Alt-Treptow), coup de ❤️ est une piscine qui a été construite en 2004 sur un ancien cargo flottant sur la Spree, autour des bâtiments d’une ancienne usine de verre. Vous pourrez vous baigner en admirant le coucher du soleil ou profiter du solarium ou de la plage en bordure de bâtiments industriels désaffectés. En hiver c’est l’option sauna et relaxation qui vous est proposé.

F9A3AAF5-0680-48FD-B960-BF0B750BA67F

. Le RAW GELÄNDE (Friedrichshain), friche industrielle de 70.000 m2, situé dans les hangars désaffectés des anciens terrains du RAW (ateliers de réparation du chemin de fer du Reich) est aujourd’hui reconverti en lieu culturel et associatif. On y trouve la galerie de Street art URBAN SPREE, un skate park, le RAW FLOHMARKT, marché aux puces le dimanche (sauf en hiver), un site d’escalade sur un ancien château d’eau, une école de cirque et de danse, du street food (Kiez 99, le week-end) un cinéma en plein air, des ateliers d’artistes, des espaces associatifs, des restaurants et bars, HAUBENTAUCHER, site avec piscine, Biergarten et salle de concert, un TELEDISKOla plus petite boîte de nuit au monde, installée dans une cabine téléphonique (voir paragraphe 13) et la fameuse boîte de nuit CASSIOPEIA. L’endroit est un véritable musée à ciel ouvert du Street art.

img_2644.jpg

. Le YAAM (Mitte), un des plus anciens bars plage de Berlin, à l’ambiance jamaïcaine. Skate Park, salle de concert, street food exotique, aire de jeux composent le lieux.

. Le HOLZMARKT, qui se définit lui même comme petit oasis urbain, un espace communautaire, sorte de bric-à-brac pittoresque installé sur un terrain où se trouvait l’ancienne discothèque Bar25. Ce sont désormais des commerces, une crèche, des restaurant, un bar, une discothèque, des studios de musique, qui occupent le terrain.

Capture d’écran 2019-04-06 à 10.33.36.png

. Le SAGE BEACH, une plage en bord de Spree (à partir du 1er mai), un restaurant, des événements, un caviste et un stock Zalando, le tout installé dans une vielle fabrique.

image
Foto © Sage Beach

. Le BERGHAIN (Friedrichshain), mythique temple de la techno berlinoise, symbole du Berlin Underground, devant lequel vous pourrez passer à défaut d’y entrer. C’est un des rares endroits où le touriste est banni et les videurs ont une réputation de coriaces (lire l’article ici). Un autre moyen de s’assurer une entrée pour visiter le lieu est de profiter des expositions temporaires qui ont lieu de temps en temps.

81094534_6dbee898b_481678a_1

. Le HAUS SCHWARZENBERG (Mitte, Rosenthaler Strasse 39), petites cours accolées aux Hackesche Höfe, une sorte d’îlot de résistance en plein centre de Berlin, un lieu alternatif au milieu d’un quartier rénové.

. Les squats de la KASTANIENALLEE 86 font figure de monde à part au coeur de Prenzlauer Berg, le quartier bobo de Berlin. La façade interpelle avec son inscription contre le capitalisme. Les squatteurs sont en conflit, depuis des années, avec les propriétaires qui souhaiteraient rénover les appartements.

806a459f4432ebcaaaed291c7a8e56db

Vous souvenez peut-être du célèbre TACHELES (Mitte), ancienne galerie commerciale devenu squat dans la Oranienburger Straße (ancien quartier juif de Scheunenviertel) ? C’était un haut lieu de culture alternative et contestataire dans les années 90 dont les artistes squatteurs ont finalement été évacués en 2012. Un immense complexe immobilier est en cours de réalisation mais la façade est encore visible en l’état mais il n’est en revanche plus possible de visiter l’intérieur (photos 2009).

Et pour une une liste complète des lieux abandonnés de Berlin vous pouvez consulter le site abandonedberlin.

10 . A Berlin vous profiterez de la verdure…

Berlin n’est pas dénommée ville verte par hasard. Du Tiergarten (un des plus grands parc urbains au monde) au Treptower Park, du Viktoria Park au Schlosspark Charlottenburg, du Görlitzer Park au Tempelhofer Feld, sans compter les jardins comme le Britzer Garten ou le Bontanischer Garten, Berlin ne manque pas de verdure : ce ne sont par moins de 2.500 parcs et jardins que la ville offre à ses habitants. Difficile d’imaginer qu’en 1945 la ville ne comptait plus un arbre (utilisés par les habitants pour se chauffer). En été, dans les parcs de Berlin, vous humerez la bonne odeur de saucisse sur son lit de braise, vous croiserez des promeneurs à vélo ou à roller, des joueurs de frisbee, des parties de Flunkyball et pourquoi pas quelques naturistes au détour d’une pelouse !

bce0d0eb-4f84-45f3-832b-73345b7dd474.jpg

11. A Berlin vous ferez du shopping…

. Dans le quartier du HACKESCHER MARKT (Mitte), non loin de l’Alexanderplatz, vous pourrez flâner dans les rues commerçantes aux boutiques branchées (Münzstraße, Alte Schönhauser Straße, RosaLuxemburgStraße et rues environnantes). Ne manquez pas de faire un tour dans les très fréquentées mais néanmoins magnifiques cours, j’ai nommé les HACKESCHE HÖFE, restaurées en 1990 (voir paragraphe 13), qui proposent quelques boutiques.

. Sur le KU’DAMM (Charlottenburg), notamment :

  • le très original concept shopping center BIKINI BERLIN (dans le BikiniHaus, atelier de confection construit en 1957 et restauré en 2010). Certaines baies vitrées ainsi que la terrasse du grand concept store offrent une vue plongeante sur le Zoo de Berlin et, côté façade opposée, sur l’église du souvenir. Depuis le Monkey Bar ou le restaurant Neni (au dernier étage du 25Hours Hôtel) vous aurez une vue plongeante sur le jardin zoologique.

1bc47acb-5b70-4038-b711-d87e00ed957d.jpeg

IMG_2807

  • le mythique grand magasin Ka de We (Kaufhaus des Westen), fondé en 1907 par un commerçant d’origine juive, Adolf Jandord, et plusieurs fois reconstruit et restauré. Avec ses 60.000 m2 de surface de vente, c’est le plus grand magasin d’Europe.

391BF13E-06B1-4858-8016-52B701C66DFD

. Dans la FRIEDRICHSTRAßE et la FRANZÖSISCHE STRAßE (Mitte) et ses magasins chics dont le Quartier 206 et les Galeries Lafayette (qui propose une épicerie et une librairie françaises).

30142569-5678-4DE1-8031-AD6018E61377

Et quelques CONCEPT STORES :

. Dans les centres commerciaux en plein centre ville comme le Alexa ou le Mall center (Mitte).

12. A Berlin vous partirez à la chasse aux ours…

Vous le constaterez rapidement, l’emblème de la ville de Berlin est un ours ! Pourquoi ? Je vous laisse lire les différentes théories sur l’origine du blason ici.
Toujours est-il que vous le trouverez partout, devant la plupart des lieux touristiques et de nombreux hôtels et magasins. Qui trouvera l’ours le plus original ?

5038A0EE-7D79-4D30-9C85-983E71F56F8B

13 . Et enfin pêle mêle à ne pas manquer également :

. Les HACKESCHE HÖFE (Mitte), le plus grand site de cours (höfe) fermées d’Allemagne, un projet architectural Art Nouveau de 1906, inscrit aux monuments historiques en 1977 et rénové dans les années 90.

. MOLECULE MAN (Treptow), la sculpture en aluminium de Jonathan Borofsky installée sur la Spree. Elle mesure 30 mètres, pèse 45 tonnes et symbolise la rencontre des trois quartiers de Treptow, Kreuzberg et Friedrichshain.

IMG_2689

. L’OBERBAUMBRÜCKE (Kreuzberg-Friedrichshain), coup de ❤️, pont de 2 étages de style néogothique séparant les quartiers de Friedrichshain et de Kreuzberg et constituant un des 8 anciens postes frontières entre RDA et RFA.

berlin-4017579_1280
Foto © Pixabay

. La POTSDAMER PLATZ, une des places qui a le plus changé en 80 ans. La Potsdamer Platz, qui a aujourd’hui des allures de petit Manhattan avec ses immeubles ultra modernes a été un des centres névralgiques de Berlin dans les années 20, un lieu des plus animés d’Europe. La place a été dévastée pendant la seconde guerre mondiale, et laissé à l’abandon pendant la guerre froide, alors voisine d’hectares et hectares de no man’s land. Aujourd’hui elle est redevenue, comme avant la guerre, un des carrefours majeur de la ville.

IMG_1005.jpg
La Potsdamer Platz en 1975
converjon
Image : Berlin Partner/FTB Werbefotografie; Grafik: d17

. Le SONY CENTER (Mitte) sur la Potsdamer Platz, oeuvre de l’architecte Helmut Jahn et éclairé par l’artiste plasticien Yann Kersalé. Le Sony Center abrite un grand forum, des cafés et restaurants, des salles de cinémas,  le musée du cinéma et, en vitrine, deux salles classées de l’ancien hôtel Esplanade, préservées des bombardements et intégrées au complexe moderne.

. Le STADTSCHLOSS (Mitte), remake de la résidence principale des rois de Prusse, bombardée en 1945, dynamité par la RDA en 1950 pour construire le nouveau Palais de la république, lui même détruit après désamiantage en 2006. La reconstruction du château sur le modèle de l’ancien a fait et fait toujours polémique en raison de son coût et du débat quant à l’intérêt de reconstruire un bâtiment symbolisant un passé révolu. Le nouveau château de Berlin accueillera des musées et expositions (Humboldt Forum), des boutiques et un hôtel. Ouverture normalement prévue fin 2019.

16769490_303IMG_2663

. l’ABTEIBRÜCKE (Treptow), classé monument historique, situé dans le magnifique Treptower Park et que l’on emprunte pour accéder à l’Insel der Jugend (l’ile de la jeunesse).

image

. Les STATIONS DE MÉTRO de Wittemberg PlatzHeidelberger Platz, Richard-Wagner-Platz, Rathaus Steglitz et Hackescher Markt, de belles stations restaurées ou en cours de restauration dont certaines sont plus que centenaires.

IMG_2673.jpg

. TELEDISKO (Kreuzberg-Friedrichshain), la plus petite boîte de nuit au monde, qui a élu domicile dans une cabine téléphonique reconvertie. Le principe : vous glissez une pièce dans le distributeur, vous choisissez votre musique, vous entrez (4 personnes max), vous dansez et ressortez avec une photo imprimée ou une vidéo à télécharger.

IMG_6330.jpg

. Le FLOHMARKT du MAUERPARK (Prenzlauer Berg) et le RAW FLOHMARKT, tous les dimanches.

. La STRANDBAD (plage) au bord du lac WANNSEE et ses Strandkörbe (corbeilles de plage).

. La MARKTHALLE NEUN (Kreuzberg), vieux marché couvert remontant à la fin du XIXe siècle (street food tous les jeudis de 17h à 22h) qui a réouvert ses portes en 2011.

Capture d’écran 2019-03-31 à 23.21.56
Foto © Markthalle Neun

. BURGERMEISTER (Kreuzberg), coup de ❤️, pour manger le meilleur hamburger de Berlin dans d’anciennes toilettes publiques de style 1900 installées sous les rails du métro.

IMG_2695

IMG_5395

. CLÄRCHEN BALLHAUS (Mitte), coup de ❤️, une salle de bal délicieusement rétro qui vous transportera à la Belle Epoque. Vous pourrez y prendre des cours de danse à prix très abordable ou tout simplement y diner et profiter du spectacle. De nombreuses soirées dansantes à thèmes sont organisées.

image
Foto © Clärchen Ballhaus

. CLUB DER VISIONÄRE (Neukölln), coup de ❤️, ambiance unique sur la terrasse flottante du club. A faire au moins une fois (à la belle saison) pour un moment de dépaysement. Bar l’après-midi et en début de soirée, boîte de nuit… la nuit !

IMG_2675

14 . Berlin coté pratique…

A Berlin vous circulerez en TRANSPORTS EN COMMUN

Compte tenu de l’étendue de la ville, les transports en commun sont le meilleur moyen pour circuler dans Berlin. Vous aurez le choix entre les 15 lignes de S-Bahn (équivalent au RER), 10 lignes de U-Bahn (métro), 22 lignes de tramways et 300 lignes de bus. Je vous conseille d’utiliser l’application BVG afin de télécharger vos billets. Le plus simple est de prendre un ticket à la journée. Le prix (2019) est de 2,80 € par trajet de 2h, pour 2 zones (AB), 7€ pour la journée (jusqu’à 3h) et 19,90€ pour 5 personnes… vous aurez vite fait le calcul ! Attention : pas de portillon en Allemagne mais des contrôles fréquents et une amende élevée (60€ et plus si retard) !

image.png

A Berlin vous circulerez en VÉLO

Le vélo est une bonne façon de découvrir la ville. Le relief plat, les grandes artères, les parcs et le vaste réseau de pistes cyclables font de Berlin une ville agréable pour pédaler. Vous pourrez participer à des visites guidées à vélo, ou encore louer un vélo à l’heure ou à la journée chez un des nombreux loueurs de la ville (de nombreux hôtels en proposent, il suffit de demander). Vous pouvez également utiliser un des services de vélos partagés (ils sont partout) comme Mobike par exemple (inscription via App). Attention, si vous prenez le réseau de transports en commun avec votre vélo, il vous faudra payer un ticket supplémentaire !

Quelques adresses pêle-mêle d’HÔTELS et APPARTEMENTS pour se loger à Berlin

Vous loger à Berlin ne sera pas très compliqué, les hôtels ne manquent pas. Personnellement j’ai une préférence pour le Motel One Alexanderplatz, hôtel neuf à la déco plutôt sympa et surtout abordable. Pour une vue plongeante sur la ville et Fernsehturm, vous pouvez demander une chambre premium (étages supérieurs). L’Alexanderplatz n’est pas l’endroit le plus bucolique mais a l’avantage d’être très central et très bien desservi (U- et S-Bahn au pied de l’hôtel).

IMG_5966

Si vous souhaitez vous loger ailleurs, vous n’aurez que l’embarras du choix. Des hôtels il en a pour tous les goûts, tous les styles et toutes les bourses. Vous pouvez également louer un appartement. Voici donc une petite sélection :

Vous trouverez également de nombreuses auberges de jeunesse (quelques adresses ici).

img_7493.jpg
Michelberger Hotel

Quelques adresses pêle-mêle de CAFÉS, BARS et RESTAURANTS

Sans oublier tous les Street Food (dans la KulturBrauerei, le Rawgelände, la Markthalle Neue…)

Quelques sites / blogs en français  à consulter

Bref, vous l’avez compris, vous ne vous ennuierez pas à Berlin !

Un merci tout particulier à mes amis berlinois qui m’ont guidée et conseillée lors de mes visites à Berlin de 1992 à aujourd’hui !

10 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Isabelle Andrieux dit :

    merci Nathalie, tres belle et complète newletter sur Berlin. cela donne envie d’y retourner…
    Isabelle

    Aimé par 1 personne

  2. Sommet dit :

    Une fois de plus un article excellent et exhaustif de Nathalie. Je conseille de le faire parvenir à l ambassade de France et à l ´ Institut Français de Berlin.

    Aimé par 1 personne

    1. Nath in Düss dit :

      Merci Pierre, très bonne idée !

      J'aime

  3. Alain J dit :

    Très bel article, félicitations. Pour ma part j ai visite Berlin en 1992 et 1994. Je ne suis resté que quelques jours pour voir les vestiges du mur, flaner dans les rues et voir le buste de Nefertiti.

    Aimé par 1 personne

    1. Nath in Düss dit :

      Merci Alain pour votre message. Ça vaut le coup de retourner à Berlin, vous ne reconnaîtrez sans doute pas la ville… pour y être allée à cette période, revoir Berlin quelques années plus tard fut pour ma part très déroutant… mais le buste de Nefertiti est toujours là 😉

      J'aime

  4. Christel dit :

    Ah la la, je ne connais pas tout, j’ai hâte d’y être maintenant! Super ton article.. 👍🏼

    Aimé par 1 personne

    1. Nath in Düss dit :

      Merci Christel… je viendrai te voir !

      J'aime

  5. Nath in Düss dit :

    Chère Nathalie,
    A la lecture de ton article, j’ai pris conscience qu’il était décidément grand temps de planifier un city trip à Berlin. Mon dernier séjour remonte à 1991, où j’ai séjourné pendant 2 mois au 15ème étage à Leninplatz, aujourd’hui Platz der Vereinten Nationen. Le choc va être rude :-)!
    Bref, un grand merci de ton article aussi riche que prometteur!
    Aurélie

    Aimé par 1 personne

    1. Nath in Düss dit :

      Merci Aurelie !
      1991 effectivement il est temps de redécouvrir la ville que tu ne vas certainement pas reconnaître. Mon 1er séjour date un peu près de la même époque et mon plus grand choc quand j’y suis retournée en 2009 à été la Potsdamer Platz, passé d’immense terrain vague à simili Manhattan !

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.