Les «offene Bücherschränke » ont la cote à Düsseldorf !

le

Vos étagères débordent de romans ou d’essais que vous n’avez jamais lus ou que ne relirez jamais ? C’est le moment de faire le vide mais les bibliothèques et centres de documentation vous ont gentiment fait comprendre que votre précieux don ne les intéressaient pas. Et jeter un livre est presque un sacrilège pour vous… Il vous reste une solution : déposer vos livres dans une bibliothèque de rue !

À l’heure où savoir et connaissance sont en libre accès sur Internet, à l’heure des tablettes, Kindle et autres appareils de lecture, le papier garde ses lettres de noblesse et le partage reste une valeur fondamentale. C’est pourquoi les bibliothèques de rue, les «Offene Bücherschränke» se développent de plus en plus, aussi bien en France qu’en Allemagne   !

6774F9B6-AB73-44E9-A8D8-43CDADAA6C8C

Le principe est de mettre ses livres gratuitement à la disposition des passants. Ceux-ci peuvent emprunter, conserver et déposer des livres dans les rayonnages. Aucune contrainte n’est imposée, tout repose sur le partage et la confiance ! Vous pouvez aussi bien déposer des livres une semaine et en retirer d’autres la semaine suivante. Quant aux livres étrangers, notamment français, ils intéresseront sans aucun doute le voisinnage.

En France, ces bibliothèques de rue (la première à été lancée à Bordeaux en 2010) occupent des lieux divers, comme par exemple d’anciens abribus ou d’anciennes cabines téléphoniques. A Düsseldorf, elles sont toutes sur le même modèle (rigueur oblige) et conçues par l’architecte Hans-Jürgen Greve. Le coût d’une «armoire» à livre s’élève à 7000€ et le montant est en général financé par des commerçants, des associations, des particuliers et parfois même, pour une partie, par la ville de Düsseldorf.

La première bibliothèque de rue de Düsseldorf à été inaugurée en 2011 sur le Mannesmannüfer à côté du KIT Museum par le Literaturbüro Nordrhein-Westfalen e. V. Depuis, elle fait des émules, il existe aujourd’hui six bibliothèques à Düsseldorf. La dernière a vu le jour à Oberkassel en mai 2017. Elles sont gérées et entretenues par des bénévoles, sortes de «parrains», qui veillent au grain, en collaboration avec le Literaturbüro. D’ailleurs, aucune d’elle n’a encore jamais été vandalisée.

0A81832F-F6F6-4737-9F05-7290FBC4A7A9

Ces bibliothèques ne sont pas seulement des livres en libre accès, à toute heure du jour et de la nuit, ce sont aussi des lieux d’accès à la lecture et d’échange entre lecteurs.

D’autres bibliothèques de rue sont en projet dans les quartiers de Grafenberg, Kaiserswerth mais aussi autour de la gare centrale. Reste à trouver des «sponsors»!

Et parce nous sommes à l’heure du partage, on trouve désormais aussi, dans de nombreuses villes, des GiveBox, petites cabanes dans lesquelles les habitants du quartier déposent des biens à donner.

Les adresses des bibliothèques de rue de Düsseldorf :

Innenstadt : Mannesmannufer, neben dem KIT (Kunst im Tunnel)
Bilk : Friedensplätzchen
Derendorf/Pempelfort : Kreuzung Klever Straße / Jülicher Straße / Collenbachstraße / Roßstraße
Gerresheim : Gerricusplatz
Zooviertel : Schillerplatz
Oberkassel : Werner-Pfingst-Platz

Plus d’infos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s