Helau, carnaval de Düsseldorf… et que la fête commence !

Tenez-vous prêts… sachez qu’une période intense de festivités, de réjouissances, de bonne humeur, de rires mais aussi de «beuverie» approche à grand pas. Une période où la vie économique (hormis celle des kiosques et des bars) tourne au ralenti, une période où votre cravate ne survivra pas, une période où vous pourrez arborer, y compris au bureau, votre déguisement le plus farfelu sans que cela ne choque personne, une période où les bals et Sitzungen se multiplient…

Bref, «c’est comme un grand coup de soleil, un vent de folie, rien n’est plus pareil… c’est la fête, la fête», le carnaval de Düsseldorf est sur le point de commencer !

Le carnaval de Düsseldorf, surnommé aussi la cinquième saison est une véritable institution. Avec celui de Cologne (ville clairement identifiée comme rivale en matière de carnaval) et de Mayence, il est l’un des plus importants d’Allemagne… impossible de faire l’impasse. Pendant 6 jours, la ville est secouée d’un vent de folie. Cette année la devise du carnaval de Düsseldorf est «Jeck erst recht», que l’on peut traduire par «infiniment bouffon» !

Je vous propose donc un petit guide pratique du carnaval de Düsseldorf…

Les dates clés du carnaval 

Le mot «carnaval» vient probablement du latin «carne levare» (enlever la viande). En effet, il marque les derniers jours avant le début du carême, qui commence le mercredi des Cendres (Aschermittwoch), 46 jours avant le lundi de Pâques.

Mais, en réalité, le carnaval de Düsseldorf débute bien plus tôt !

Tout abord, en juillet, les habitants de Düsseldorf découvrent le nouveau couple princier, nommé par le Vorstand du Comitee Düsseldorfer Carneval. Cette année il s’agit de Prinz Carsten II et Venetia Yvonne. Ils tiennent un rôle prépondérant pendant toute la durée du carnaval et apparaissent sur le devant de la scène lors des différentes manifestations.

Puis le 11 novembre à 11h11, les diverses sociétés de carnaval ouvrent officiellement la saison avec la proclamation de la loi du carnaval (närrisches Grundgesetz).

  • 11 novembre à 11h11 – Hoppeditz Erwachen

Le 11 novembre sur la Marktplatz, à 11h11  précises, Hoppeditz, un personnage loufoque affublé d’un costume rouge et blanc et d’un chapeau à 3 pointes et clochettes sort de son pot de moutarde géant (la moutarde de Düsseldorf bien sûr).

La foule présente, déguisement sur le dos et bière à la main, ne manque pas, tout comme le maire et ses subordonnés, perchés au balcon de la mairie, de s’esclaffer et de commenter chaque réplique du discours prononcé par le bouffon.

Malheureusement il ne suffit pas toujours de parler allemand pour comprendre l’ensemble du discours. Saisir les subtilités de l’humour allemand et surtout carnavalesque n’est pas toujours évident.

Et puis le carnaval se met plus ou moins en veille… jusqu’au mois de février, le jeudi précédant le mercredi des cendres plus précisément… Jeudi 8 février cette année !

  • Jeudi 8 février – Weiberfastnacht

Messieurs, prenez garde, les femmes s’attribuent le pouvoir en ce jour symbolique, nommé Weiberfastnacht ou Altweiber (le jour des vieilles bonnes femmes).

Au centre ville, les femmes prennent d’assaut la mairie et capturent le maire qui rachète sa liberté en chantant des chansons traditionnelles ou en offrant quelques caisses de provisions liquides.

20F98AC7-A8C2-4880-8C3E-960C0C8FFBFD

Dans les bureaux, même si Altweiber n’est pas un jour férié, la vie économique s’arrête à 11h11. Et les femmes, armées d’une paire de ciseaux, se mettent en chasse des cravates, qui, soyons clair, malgré vos protestations, Messieurs, n’ont aucune chance d’être préservées… Elles seront sauvagement sectionnées… Pensez à vêtir celle offerte à Noël par votre belle-mère !

20160127-krawatte_ContentBlock_Image

Et, une fois coupée, votre cravate devra être exhibée, toute la journée durant, ce qui vous vaudra une ribambelle de bisous (Bützchen) des femmes que vous croiserez !

Et puis la fête continuera en ville de bar en bar jusqu’au bout de la nuit…

  • Samedi 10 février – Jugend- und Kinder Karnevalsumzug / Tunte Lauf

Depuis 2006 la ville propose, en marge du Rosenmontagszug, un défilé adapté à la jeune classe.

C’est un des grands défilés d’Europe d’enfants et de jeunes avec 50.000 visiteurs attendus. Le nombre de participants devrait tourner autour de 2.000 têtes blondes cette année, qui prennent part à la confection de leur char et costume.

Le défilé partira du Görres Gymnasium vers 14h pour terminer sur la Burgplatz, en passant par la Carlplatz. Pensez à arriver avant l’heure de départ pour vous placer stratégiquement et surtout, munissez-vous de sacs vides, une pluie de sucreries et objets publicitaires vous attend et la récolte est toujours foisonnante.

fullsizeoutput_fe5Et le samedi en fin d’après-midi, un défilé de travestis a lieu à la Nachtresidenz. Il se déroulait auparavant sur la Kö mais les débordements ont poussé les organisateurs à déménager l’événement. Plus d’infos et photos ici.

  • Dimanche 11 février – défilés de quartiers

Le dimanche est réservé aux défilés de quartier et aux défilés non-organisés, appelés «Veedelszooch».

C’est le Veedelszooch de Gerresheim qui, chaque année depuis 1976 , attire le plus de visiteurs.

Le Tonnenrennen de Niederkassel (course de tonneaux), organisé par la Tonnengarde, est aussi très réputé. C’est une tradition bien ancrée puisqu’elle date de 1887. Il s’agit de courir, chaussé de vieux sabots en bois, en poussant un chariot chargé d’un tonneau vide. la course démarre vers 14h, à la fin du défilé de quartier, dans la Niederkasseler  Straße entre la Kanal- et la Heinsbergstraße. Plus d’infos et photos ici.

Sur la Königsallee, c’est la Generalprobe, la répétition générale : les habitants de Düsseldorf sortent leurs plus beaux déguisements et se retrouvent pour boire une bière, voire plus… Vous croiserez parfois des groupes tirant des chariots remplis de munitions (liquides bien sûr).

img_2272

  • Lundi 12 février – Rosenmontagszug 

Et puis arrive le point culminant du carnaval, le Rosenmontagszug, le défilé du lundi des roses.

Le défilé, organisé par le comité du carnaval de Düsseldorf et les associations qui y sont rattachées, est impressionnant… ce sont des centaines de groupes à pied, des orchestres et surtout des chars, qui la plupart du temps surfent sur l’actualité, politique essentiellement (photos carnaval 2017).

Les chars du constructeur vedette, Jacques Tilly, roi de la satire et de la caricature, dont les mots d’ordre sont  dérision et provocation, font souvent le tour du monde. Il faut dire que certains ne font pas dans la dentelle.

Le secret est bien gardé jusqu’à la sortie des chars le jour J. Cette année devrait traiter encore et toujours de Trump, des négociations en matière de coalition et pourquoi pas des caprices de Kim Jong-un… les paris sont ouverts !

Le défilé commence vers 12h et parcourt tout un circuit :

fullsizeoutput_fdeArrivez tôt (une heure avant est suffisant) pour vous placer stratégiquement et privilégiez la Königsallee (plus d’espace que dans les rues de Altstadt), de préférence en haut, pour avoir une vue d’ensemble. Et n’ayez qu’un mot à la bouche : Helau !  
Prévoyez des sacs vides pour les 40 millions tonnes de bonbons et objets publicitaires qui seront lancés des chars ce jour-là.

img_1939
Récolte 2017

Et puis fête continuera en ville de bar en bar jusqu’au bout de la nuit… pendant que les employés de la ville travailleront à rendre à la ville une allure décente.

Attention, Rosenmontag n’est pas un jour férié officiel mais tous les magasins, les écoles, les administrations sont fermés !

Pour regarder le diaporama photo du Rosenmontagszug 2017 , c’est par ici.

  • Mardi 13 février

On fait une pause pour récupérer…

  • Mercredi 14 février – Aschermittwoch

Tout a une fin malheureusement, c’est Aschermittwoch (mercredi des cendres) et il est temps d’enterrer le carnaval 2018. Le chagrin est noyé à l’intérieur et autour du musée de la ville. Hoppeditz sera enterré dans les lamentations générales et s’endormira pour se réveiller à nouveau l’an prochain, le 11novembre à 11h11.

Ce sera la fin du carnaval 2018 et la période de carême pourra commencer avec un grand repas de deuil, composé de poisson.

Helau

C’est le cri de ralliement du carnaval de Düsseldorf. Tout le monde n’a que ce mot-là à la bouche et, lors des défilés, plus vous criez fort Helau (ou aussi Kamelle) plus les sucreries pleuvent… prévoyez donc l’extinction de voix pour le lendemain.

Pour certains, Helau viendrait de Hallo, pour d’autres il serait une contraction de Alleluia ou encore de Hölle auf (Hölle = enfer) ou Hel auf (Hel : déesse des morts et des neuf mondes de l’enfer) et serait donc un cri pour chasser les mauvais esprits, de l’hiver notamment.

Et surtout, ne criez pas Alaaf, vous provoqueriez l’ire générale… car Alaaf est le cri carnavalesque de l’éternelle concurrente, Cologne !

Les Sitzungen et bals costumés

Le Carnaval s’accompagne de multiples Sitzungen, des sortes de réunions spectacles avec skesques dans des grandes salles mais aussi de bals costumés, organisés par les «comités» (Karnevalsverein). Ceux-ci commencent bien avant le début de la date officielle du début de la session. Dans ces soirées, le déguisement et la bonne humeur sont obligatoires, on rit, on chante (des chansons traditionnelles de carnaval) et on boit ! Attention, il faut acheter ses places à l’avance sur Internet.

Les chansons traditionnelles de Carnaval

Pendant le carnaval, les Allemands chantent à tue-tête des chansons traditionnelles qu’ils connaissent bien souvent par coeur et entonnent depuis l’enfance. Elles vous paraissent parfois bien ringardes, vous n’en pouvez plus de les entendre à la radio et partout où  vous allez mais elles font partie du patrimoine carnavalesque. Et vous pouvez rapidement vous sentir bien seuls si vous êtes entourés d’Allemands et que vous n’en connaissez pas une seule…

Les déguisements

Vous constaterez, en vous baladant dans les rues pendant ces 6 jours de festivités, que le carnaval est pris très au sérieux. Les habitants de Düsseldorf et des environs redoublent de créativité pour trouver ou confectionner les plus beaux déguisements, souvent portés en groupe. Mais rien ne vous oblige à porter le déguisement, personne ne vous fera la remarque, la tolérance est de mise pendant le carnaval.

img_2272

Pour trouver un costume ou juste un accessoire, vous n’aurez que l’embarras du choix en matière de magasins de déguisements. Certaines adresses à Düsseldorf sont gigantesques et le choix est époustouflant. Voici quelques adresses :
– Party Discount, plus d’infos ici
– Deiters, plus d’infos ici
– Karnevalswierts, plus d’infos ici
Vous trouverez également des stands chez Galeria Kaufhof et Karstadt.
Ou alors vous pourrez faire preuve de créativité en composant vous-même un déguisement qui colle à l’actualité ou unique en son genre !

La sécurité

Sachez que la ville de Düsseldorf déploie tout un dispositif de sécurité pour faire face aux  menaces terroristes mais également aux excès d’alcool, aux risques de coma éthylique, aux débordements… 
Des employés de la sécurité munis de sacs et gobelets en plastique font barrage devant toutes les rues qui mènent à la Altstadt et fouillent les sacs et les poches afin d’interdire toute bouteille en verre dans le périmètre défini et d’éviter ainsi nombre d’accidents. Les joyeux fêtards se plient sans rechigner à ces règles, terminant la bouteille de vodka avant de la lancer dans le container prévu à cette effet.

Par ailleurs, de nombreux policiers sillonnent la vieille ville et des camions de Samu sont postés aux quatre coins de la ville pour secourir les jeunes alcoolisés ou les accidentés.

Lors du Rosenmontag vous serez impressionné par le nombre d’engins et de containers disposés en travers de toutes les routes donnant accès au trajet du défilé afin de décourager tout véhicule potentiellement meurtrier.

 

Bref, vous voici fin prêt pour profiter de 6 jours de folie… que la fête commence !

Pour plus d’infos sur le carnaval :  
Site officiel
Site du comité de carnaval de Düsseldorf 
Jeck in Düsseldorf

img_2274

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.