Das zerbrechliche Paradies, la nouvelle et percutante exposition du Gasometer d’Oberhausen

Les vacances d’automne ont commencé ou sont à l’approche (pour les lycéens du LfdD) et c’est le moment de planifier quelques sorties en famille si vous restez dans la région.

Si je devais vous recommander une seule sortie autour de Düsseldorf, ce serait, sans hésiter, l’exceptionnelle exposition Das Zerbrechliche Paradies (le paradis fragile) au Gasometer d’Oberhausen dont je suis sortie totalement chamboulée. 

Les expositions du Gasometer sont toujours magnifiques et passionnantes, celle-ci ne fait pas exception à la règle, elle va même plus loin…

Das zerbrechliche Paradies, inaugurée le 1er octobre 2021 dans l’ancien plus grand gazomètre d’Europe, réaménagé en salle d’exposition et tout récemment rénové, met la nature à l’honneur, sa splendeur, sa biodiversité, ses phénomènes naturels (parfois extrêmes) mais également sa fragilité et sa violence au contact néfaste de l’homme.

Les photos, présentées en grand format, capturées par des grands photographes de renommée internationale et souvent primées sont d’une époustouflante beauté mais aussi très parlantes (et souvent bouleversantes) sur les ravages que l’homme inflige à son paradis naturel… l’expression « le choc des photos » prend ici tout son sens !

Quelques séquences filmées, diffusées sur des postes posés au sol, ou sur grand écran ainsi que des petits globes terrestres illuminés animent également la visite. Une nouveauté : une plateforme d’exploration virtuelle, qui offre au visiteur la possibIlité d’admirer, à l’aide de lunettes 3D, la plus grande réserve de forêt tropicale du monde (le parc national de Tumucumaque) et d’endosser le rôle des différents habitants de cette forêt vierge.

Le gasometer d’Oberhausen se prête merveilleusement à ce genre d’exposition avec ses salles immenses, de forme circulaire, dans lesquelles le visiteur déambule dans une demi-obscurité (pas de lumière du jour).

Vestige de l’ère minière et sidérurgique, «cathédrale de l’industrie lourde», le gazomètre d’Oberhausen a été, avec ses 118 mètres de haut et 68 mètres de diamètre, le plus grand gazomètre d’Europe. Il a été érigé à la fin des années 20 pour stocker le gaz de la région. Depuis la fin de son exploitation en 1988, il est devenu, 10 ans plus tard, un centre d’exposition dédié à l’art permettant d’y organiser des installations spectaculaires et des manifestations culturelles uniques.

Depuis son toit, accessible par un ascenseur panoramique en verre, on peut profiter d’une vue spectaculaire sur tout l’ouest de la Ruhr ou, côté intérieur, évaluer la profondeur du bâtiment (attention sujets au vertige s’abstenir).

L’exposition Das zerbrechliche Paradies est organisée en trois parties : le premier étage présente la nature dans toute sa splendeur, son immensité et sa force, le deuxième étage, l’envers du décor, la fragilité de la nature, les effets de l’industrialisation, de l’agriculture intensive, de la déforestation, de la surexploitation des animaux, de la pollution… avec cependant une note d’espoir comme le projet Ocean Cleanup, le bâtiment Vertical Forest à Milan, le nouveau bâtiment vert Ko-Bogen II à Düsseldorf et, à Oberhausen même, la renaturation de la rivière Emscher.
Et enfin, à l’étage supérieur du gazomètre, le clou du spectacle vous attend : une gigantesque maquette virtuelle de notre précieuse terre qui prend vie sous nos yeux et qu’il nous faut protéger !

©️ gasometer Oberhausen

En bref, une fascinante et percutante exposition qui aura, je l’espère, le mérite d’éveiller les consciences. Je vous conseille de réserver quelques heures pour prendre le temps de lire toutes les passinnantes légendes et d’emmener vos enfants, même si ce sont souvent les premiers convaincus qu’il faut agir et vite !

La vidéo de présentation de l’exposition :

Das zerbrechliche Paradies  
Jusqu’à fin 2022  
Gasometer, Arenastraße 11, Oberhausen  
3G-Regel / contrôle des pass et carte d’identité à l’entrée (attention le Schülerausweis pour les enfants ne suffit pas pendant les vacances scolaires allemandes)
Site officiel 
Photos ©️Nath in Düss

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.