Opération désamorçage de bombe, un presque rituel en Allemagne !

Plus de 70 ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, les Allemands doivent encore régulièrement faire face aux petits souvenirs laissés par les alliés… et pas des moindres !

Hier matin, vendredi 17 janvier 2020, une énième bombe datant de la Seconde Guerre mondiale a été découverte sur un chantier du quartier de Derendorf à Düsseldorf…

Et comme à chaque découverte, tel un épisode bien connu qui se répète, le plan Entschärfung (désamorçage) est aussitôt déclenché… car la neutralisation d’une bombe implique tout un processus, maintenant bien rodé,  nécessitant la participation à la fois des habitants et des forces de l’ordre :

  • Faire appel à 500 employés des forces de l’ordre (pompiers, policiers, services municipaux, services d’aide à la personne, bureau de gestion du trafic, transports en commun…).
  • Faire du porte à porte pour informer les habitants de la zone A (11.650  personnes hier) et de la zone B (19.245 personnes hier) sur la marche à suivre : quitter le domicile quelques heures avant le desmorçage pour la zone A , rester confiné chez soi pour la zone B.

40BD9F5D-63AC-4884-A479-BCA3BFFD10F0

  • Faire évacuer tous les domiciles de la zone A y compris les maisons de retraites, les hôpitaux et les usines (2 maisons de retraite et une usine d’assemblage, Mercedes,  dans le cas d’hier).
  • Trouver des sites d’hébergement provisoires notamment pour les personnes âgées ou à mobilité réduite (gymnases, hôpitaux, entreprises… le siège de l’Oréal a mis hier des salles à la disposition de la ville).
  • transporter les personnes âgées ou à mobilité réduite d’un point à un autre.
  • Stopper ou dévier la trajectoire des transports en commun

D7A1D6F2-86BA-4145-A3B7-0928E2398BE2

Finalement le désamorçage, prévu hier à 22h, a été retardé pour cause de récalcitrants qui opposaient un refus de quitter le domicile.

La bombe a finalement été désamorcée avec succès à 1h11 cette nuit (bravo et merci au service de déminage) et les habitants ont pu enfin réintégrer leur foyer.

Si la neutralisation de bombes fait aujourd’hui partie du quotidien des Allemands et que le désamorçage a toujours lieu avec succès et sans conséquences, il arrive parfois que le service de déminage aie quelques sueurs froides.

Ce fut le cas d’une bombe découverte à Dresde en 2018 qui a partiellement explosé et déclenché un incendie (vite maîtrisé) au cours de l’opération.

Et vous, avez-vous déjà été concerné dans votre vie allemande par un plan de désamorçage ?

3ACB1D51-5B27-4A32-8B70-16E7961C5770
Entschärfer Frank Stommel und Udo Lokotsch vom Kampfmittelbeseitigungsdienst, ©️ Landeshauptstadt Düsseldorf/Christopher Schuster

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. 3kleinegrenouilles dit :

    J’en ai entendu parler à la radio avant-hier en allant au travail. Je ne l’ai jamais vécu à Hambourg mais une amie en avait fait l’expérience à Berlin, une bombe de la Seconde Guerre mondiale avait été découverte sous son arrêt de bus quand des travaux de voirie avaient été réalisés.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.