Allemagne je t’aime, les signes d’une véritable intégration !

Vous voilà depuis quelques années résident français en Allemagne, les premières années n’ont pas toujours été faciles et vous commencez à apprécier à sa juste valeur  le mode de vie de vos voisins si proches et si différents à la fois… Mais quels sont les signes annonciateurs d’une véritable intégration, quels sont les messages avant-coureurs qui vous indiquent que vous devenez peu à peu de plus en plus allemand ?

Vous pouvez prétendre avoir réussi votre intégration quand :

1. Vous parlez allemand

Vous ne maitrisez pas brillamment la langue de Goethe mais il vous prend parfois soudain le réflexe étrange d’utiliser des mots allemands dans votre conversation française ou de mettre le verbe à la fin… c’est un signe, l’allemand vous gagne !
Car le premier signe d’intégration, quel que soit le pays, est la maîtrise de la langue, si petite soit elle. Même si parler allemand est loin d’être facile et que vous vous contentez de baraguiner quelques mots, même si vous ne restez en Allemagne que 2-3 ans et que, dixit de nombreux expatriés, vous vous en sortez très bien avec l’anglais, l’Allemand appréciera particulièrement que vous ayez fait l’effort d’apprendre sa langue. Mais surtout vous vous sentirez beaucoup à l’aise en parvenant à communiquer avec la population locale, que ce soit avec vos voisins, votre opérateur téléphonique, votre employeur ou tout simplement votre boulanger !

german-64270_960_720.jpg

2. Vous avez passé le cap de la critique négative et peu constructive

Vous avez sans aucun doute été déjà confronté à une certaine gente expatriée, débarquant fraîchement d’un pays exotique paradisiaque où le soleil brille 365 jours par an et ou d’une ville « où tout est mille fois mieux », et déversant au quotidien et à tout va des critiques négatives sur le pays « triste et rigide » dans lequel elle vient d’atterrir ? Pays accessoirement où vous vivez…
Et puis quelques années plus tard cette même gente expatriée pleure parce qu’elle apprend qu’elle doit quitter le pays tant détesté à son arrivée.
Et oui l’Allemagne ça vous gagne, plus longtemps vous y vivez plus vous l’appréciez, plus vous parvenez à faire la part des choses.

ich_liebe_deutschland_by_thetinyblackpaws-d6012ir

3. Vous louez les qualités de l’Allemagne en France

Vous voilà de retour dans votre «Heimat» et vous vous surprenez à défendre, de façon enthousiaste, les qualités de votre pays d’accueil et vous ne vous gênez pas pour comparer ses performances avec celles de votre propre pays. Tout y passe, la sécurité, l’économie, la politique, l’administration, l’organisation, la discipline… et inutile de dire que vous finissez par agacer votre entourage avec votre deutsche mania !
C’est un signe… le mode de vie allemand a déteint sur vous !

banner-1990858_960_720-e1519577805791.png

4. Vous fréquentez des Allemands

Si la communauté française sur place reste importante pour vous, vous appréciez de pouvoir fréquenter des Allemands et pas seulement à la sortie de l’école, bonjour – au revoir et trois bla-blas… Vous êtes invités à des apéros, barbecues ou à vous retrouver pour boire une bière dans la Alstadt et surtout vous communiquez avec vos nouveaux amis en allemand… c’est un signe, votre intégration est en bonne voie.

cheers-839865_960_720.jpg

5. Vous avez mis ou envisagez de mettre vos enfants à l’école allemande

Au delà de la gratuité (en comparaison avec les écoles françaises ou internationales), l’école allemande offre de nombreux avantages, comme offrir aux enfants la possibilité de devenir parfaitement bilingues mais aussi, pour vous, de rencontrer plus facilement des familles allemandes.

back-to-school-2629361_960_720.jpg

6. Vous fréquentez ou avez fréquenté les cercles allemand de jeunes mamans

Babymassage Gruppe, Krabbelgruppe, Spielgruppe, vous connaissez peut-être ces groupes réservés aux jeunes mamans (et leur progéniture) qui ont fait le choix (la majorité encore aujourd’hui) de rester à la maison et de s’occuper à 200% de leur(s) enfant(s). Ces groupes sont des espaces d’éveil pour enfants à partir de 3 mois où, pendant que vous partagez vos expériences de jeune maman avec vos congénères, vos jolies têtes blondes crapahutent, découvrent, jouent… les comptines et chansons allemandes n’ont plus de secret pour vous, vous êtes sur la bonne voie de l’intégration !

7. Vous ne critiquez plus le temps pourri

Certes le climat n’est pas le point fort de l’Allemagne et de Düsseldorf en particulier. Il fait souvent gris et humide, comme le rappellent souvent les familles qui arrivent. Mais si, un jour venu, vous commencez à ne remarquer (tout en vous réjouissant) QUE les jours où le soleil s’invite au rendez-vous, c’est que vous avez commencé à vous habituer à votre nouveau pays. Vous êtes même devenu adepte du proverbe allemand «es gibt kein schlechtes Wetter, nur falsche Kleidung» (le mauvais temps n’existe pas, seulement les mauvais vêtements)… c’est dire !

water-815271_960_720.jpg

8. Vous avez gouté et vous appréciez les spécialités locales (bon pas toutes quand même)

  • Si vous détestiez la bière et commencez à l’apprécier,
  • Si vous ne faites plus une tête dégoûtée quand on vous propose une Curry Wurst ou une Bratwurst couchée dans un Brötchen et arrosée de ketchup-moutarde-mayo,
  • Si vous achetez du pain noir plutôt qu’une baguette,
  • Si vous appréciez les plats allemands traditionnels de type Schweinshaxe, Himmel und Ähd, Kartoffelsalat, etc… (même si vous prévoyez une diète le lendemain),
  • Si vous croquez dans un Kohlrabi comme en-cas plutôt qu’une pomme,

    c’est sûr vous avez pris le pli allemand !

chinese-cabbage-kohlrabi-1573404_960_720.jpg

9. Vous êtes aussi, voire parfois presque plus, discipliné que les Allemands

  • Vous attendez tranquillement au feu piéton quand il est rouge, même si aucune voiture ne pointe le bout de son nez.
  • Vous marchez coté droit du trottoir car vous avez remarqué que les Allemands (surtout d’un certain âge) s’agacent rapidement quand ils ne peuvent passer.
  • Vous renoncez à une place de parking quand vous vous dites que vous prenez le moindre risque de toucher un pare-choc… (comme les parisiens, dont les habitudes en matière de créneau vous scandalisent, alors qu’auparavant vous adoptiez allègrement les mêmes pratiques).
  • Vous êtes devenu presque ponctuel… et vous avez compris que, si vous invitez des Allemands à diner, ils seront devant la porte 5 minutes avant l’heure, (et accessoirement avec un bouquet déballé, l’air d’avoir été fraîchement cueilli dans le jardin du voisin).
  • Vous avez deux jeux de pneus (hiver et été) et vous alternez consciencieusement tous les 6 mois.
  • Vous déblayez votre trottoir dès 7h du mat quand il neige.
  • Vous ramassez systématiquement les crottes de votre chien.

… Parce qu’il faut bien respecter les règles de son pays d’accueil et qu’au final, vous vous dites que la discipline, ça a du bon !

rules-1752536_960_720.png

10. Le tri n’a plus de secret pour vous

Plastique, papier, verre… vous êtes devenu le roi du tri. Si vous habitez une maison individuelle, vous avez même commandé votre poubelle marron ou tout simplement installé un petit coin compost au fond du jardin. vous ne manquez pas d’aller déposer  votre verre au container et vous êtes scandalisé quand vous constatez que votre voisine a mis son verre dans la poubelle Restmüll.
Quant à maintenir la propreté de la ville, qualité que vous appréciez particulièrement, vous participez activement à cette mission, jusqu’à aller ramasser le mini bout de papier tombé de votre poche.
Et dès que vous sortez d’Allemagne, vous trouvez évidemment tout sale !

waste-separation-502952_960_720.jpg

11. Vous avez adopté le culte de la voiture reine

Si vous faites partie des personnes qui font la queue au Car Wash le samedi matin, c’est que vous avez attrapé le virus de la voiture propre et que vous êtes devenu un «addict» du lavage automatique.
Car avouez-le, même si votre véhicule est à peine sale, vous ne manquez jamais ce rendez-vous. Votre voiture passe d’abord sous le jet de puissants carscher puis rentre dans un long tunnel d’où elle ressort pimpante. Puis vient la 2ème étape… votre auto se fait bichonner par des petites mains, qui en quelques minutes manient aspirateur et chiffon avec brio, pour vous rendre votre bien, si cher, comme presque neuf !
Un véritable rituel en Allemagne où on exhibe fièrement sa voiture, un signe de statut social plus qu’un moyen de locomotion.
Et pas question de circuler avec une voiture accusant quelques accrocs, vous avez l’œil et maniez la loupe au moindre doute… l’appel à l’assurance est fréquent et fait le bonheur et les choux gras des concessionnaires !
Pas de doute, vous devenez allemand !

car-1506922_960_720.jpg

12. Vous faites du vélo par tous les temps

Vous utilisez votre vélo à toutes les occasions et par tous les temps… et quel bonheur ! Vous appréciez de pouvoir rouler sur les pistes cyclables et de vous sentir en sécurité (bon les accidents arrivent aussi !!).
A l’inverse de la voiture, votre vélo ne sera pas entretenu (pour minimiser les risques de vol) et garé de façon anarchique (pas assez de poteaux en ville)… par contre vous aurez investi dans un bon cadenas !
Attention tout de même, comme vos amis allemands, vous saurez que votre permis de conduire (voiture) peut vous être retiré pour conduite à vélo en état d’ébriété.

683569AD-B2B3-42B1-8BDB-00F66ADB0FC2.jpeg

13. Vous avez craqué pour une paire de Birkenstock

Vous vous étiez juré de ne jamais tomber dans le piège de la Birkenstock, vous savez, la marque de sandales qualifiée d’orthopédique par les Français. Mais, après avoir goûté au confort de la sandale et admis que la marque allemande s’était tout de même modernisée, vous avez peut-être fini par craquer ? En revanche, vous refusez toujours de les porter avec des chaussettes… peut-être un jour, qui sait ? En tout cas ça ne choquera votre voisin allemand !

beach-1057766_960_720.jpg

14. Vous avez adopté le mode barbecue

Souvenez-vous, quand vous êtes arrivé…
C’était le mois de mars, le soleil avait pointé le bout de son nez, vous étiez tranquillement installé sur votre terrasse et, ô surprise, de délicieuses effluves de viande étaient venu chatouiller vos narines… rien de surprenant jusque là, si ce n’est qu’il était 17h… le dîner barbecue des familles allemandes commençait !
Depuis vous avez investi dans un barbecue de course et vous pouvez participer à embaumer l’environnement… bon peut-être pas à 5h de l’après-midi tout de même !

grill-1167857__340.jpg

15. Vous commencez à supporter les «donneurs de leçons»

Que vous ayez des enfants qui jouent au foot bruyamment dans le jardin, que vous fassiez dormir votre chien sur votre  terrasse, que vous gariez la voiture un chouïa trop à droite ou trop à gauche, que vous mettiez par mégarde du plastique dans la poubelle papier, que vous soyez un peu lent à ramasser vos courses sur le tapis du supermarché ou encore que vous n’ayez pas fait votre TUV (contrôle technique) en temps et en heure, les petites remarques, l’air de vous faire la morale, de vos voisins ou de passants allemands commencent à vous passer totalement au dessus de la tête. Quelques années passées en Allemagne et vous adoptez votre plus beau sourire en répondant « ja ja natürlich » ou en leur demandant s’ils sont du «Ordnungsamt» et qu’ils n’ont qu’à appeler la police si ça leur chante. Et, si un passant s’arrête pour assister à votre créneau serré, vous sortez de voiture pour leur demander, toujours avec votre plus beau sourire, s’il veut prendre le volant à votre place… non mais !

kindersmartwatch-verbot-700x194.png

16. Le carnaval n’a plus de secret pour vous (à Düsseldorf ou Cologne)

Que vous y participiez ou non, vous commencez à en connaître un rayon sur le carnaval. Vous avez déjà assisté à des Sitzungen, déjà coupé des cravates et investi dans des déguisements plutôt sophistiqués. Vous connaissez quelques chansons traditionnelles que vous chantez à tue-tête, sans complexe, avec votre accent à couper au couteau… bref, c’est le carnaval quoi !

27657473_2047181542233405_9199633499416604971_n.jpg

17. Vous avez perdu l’habitude de faire la bise

Spécificité française que la bise… Les Allemands n’adhèrent que moyennement à cette mode française, surtout quand ils connaissent peu la personne qu’ils saluent. Ils se serrent la main, se « hug » ou se saluent d’un signe de tête avec un simple «Hallo» . Et vous finalement, après quelques années en Allemagne, vous commencez à trouver cette pratique plutôt commode !
A tel point qu’une fois rentré en France, vous vous demandez à quoi rime cette tournée de bises qui n’en finit plus (surtout quand il faut en faire 4)… pas de doute, vous vous germanisez !

18. Vous préférez vous faire soigner en Allemagne plutôt qu’en France

Après avoir mis un certain temps à vous habituer à la médecine locale, vous avez maintenant trouvé vos marques et surtout des praticiens en qui vous avez totalement confiance. Et pour rien au monde, vous ne gâcheriez vos vacances en France en faisant la tournée des rendez-vous médicaux. Et vous êtes même presque rodé avec l’absence de visite à domicile et la fermeture des cabinets médicaux les mercredis et vendredis après-midi.
Vous êtes évidemment adepte des médecines douces et vous ne prenez des antibiotiques (quelle horreur) qu’en dernier recours !
Et vous appréciez le fait de ne rien débourser en allant chez le médecin. En tant qu’assuré public, vous dégainez votre carte de santé sans avoir à avancer les frais.

doctor-563428_960_720.jpg

19. Vous êtes un adepte du « getrennt »

Au restaurant, chacun paye sa propre consommation, tel est votre credo. Pas de complication, mis à part pour le serveur qui est rodé et préfère la formule puisqu’elle lui permet de toucher des pourboires à l’unité, donc plus importants.

20. Enfin, l’idée de passer votre vie en Allemagne ne vous effraie plus

Si la France restera toujours votre pays, la destination de vos vacances et votre objet de fierté, vous pouvez cependant affirmer envisager de passer des années en Allemagne. Pourtant, cette seule idée vous tétanisait au début de votre séjour… vous pouvez donc sereinement affirmer que vous avez réussi votre intégration. Vous vous poseriez presque la question de la naturalisation (plus d’infos ici)…

Bon, même parfaitement heureux et intégré en Allemagne, il reste bien sûr des spécificités germaniques auxquelles un Français a du mal à s’habituer. Après un rapide sondage sur le Forum Nath un Düss, voici un condensé :

  • la dénonciation : non ça, jamais vous ne comprendrez… jusqu’à ce que vous en soyez le bénéficiaire !
  • Le coup de klaxon dès que le feu passe au vert : mais enfin, vous dormez ou quoi ?
  • Le Mett (préparation à base de chair à saucisse crue et oignons crus, souvent tartiné sur un demi Brötchen), surtout le matin : celui de votre voisin de tram à 8h du mat qui vous donne toujours autant le haut le cœur !
  • Le Sekt au petit déjeuner : migraine garantie !
  • Le supermarché allemand au retour d’un séjour en France : le désespoir !
  • La galanterie : les Allemands sont directs, voire un peu trop parfois, pour nous Français qui aimons les formes !
  • Le séparateur de courses du tapis de supermarché, celui qui ferait presque transpirer à grosse goutte le client qui vous précède si vous ne le mettez pas !

Alors combien de points sur 20 ?
Glücklich wie Gott in Deutschland, heureux comme Dieu en Allemagne ?

6 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. gbdeduss dit :

    Bon 13 points c’est deja bien !
    Et ceux qui me manquent ne m’empêche pas d’apprécier l’Allemagne ! Et qu’il fait bon vivre à Dusseldorf ! 🇩🇪

    Aimé par 1 personne

  2. Isa Decastille dit :

    15/20 ! Les Birkenstock, ça jamais ! 😜

    Aimé par 1 personne

  3. Assmann Marie-José dit :

    J’ai beaucoup ri en lisant votre article ce matin…
    Je pense d’après ce que vous écrivez être intégrée, mais pas tout à fait , car jusqu’à présent, après mes nombreuses années passées à Düsseldorf, je n’ai pas encore craqué pour une paire de Birkenstock….Si je suis encore là lorsque j’aurai plus de 80 ans peut-être…
    Merci pour vos articles et pour celui-ci en particulier.
    Marie-Jo

    Aimé par 1 personne

  4. jip14 dit :

    Excellent article ! Bravo Nath !
    12/20, il est temps que je rentre 😂
    Ah les donneurs de leçon je n’y arriverai jamais ! Le Carnaval non plus…

    Aimé par 1 personne

  5. Assmann Marie-José dit :

    J’ai oublié de me noter…! C’est une preuve que pour moi les notes ne comptent pas…disons que je peux me donner 15/20.
    Peux mieux faire en allemand…!!!
    Amicalement à vous et à toutes celles qui ont laissé un commentaire.

    Aimé par 1 personne

    1. Nath in Düss dit :

      Merci pour votre commentaire, Marie-José, je suis loin également des 20/20 ! Amicalement

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.