Düsseldorf, ville de châteaux du nord au sud

le

Si je vous dis « châteaux » à Düsseldorf, quel sont ceux qui vous viennent spontanément à l’esprit ?

Je parie que vous allez me répondre Schloss Benrath, Schlossturm, Schloss Jägerhof, voire Schloss Eller ou éventuellement le Kaiserpfalz à Kaiserswerth… mais vous en oublierez probablement quelques-uns car vous ne soupçonnez pas qu’il existe plus d’une dizaine de châteaux (ou grandes propriétés) dans la ville même de Düsseldorf… sans compter tous ceux qui se trouvent dans les alentours (et qui feront l’objet d’un prochain article).

Quelques-uns de ces châteaux sont souvent peu connus car propriété privée ou réservés à l’organisation d’événements, mais il est toujours intéressant de les découvrir, juste pour la vue de l’extérieur ou pour explorer les beaux parcs qui entourent généralement ces propriétés… alors pourquoi ne pas vous lancer une tournée des châteaux ?… en vélo par exemple !

Voici donc une petite liste des châteaux de Düsseldorf, du nord au sud de la ville :

Schloss Kalkum

D’abord manoir des seigneurs chevaliers de Kalkum au XIIème siècle, le château de Kalkum a été transformé au XVème siècle en château baroque par son nouveau propriétaire, la famille von Winkelhausen et au XVIIIème siècle en château de style classique par la famille von Hatzfeld.

En 1946 le Schloss Kalkum devient la propriété du Land NRW et centre d’archives. En 2019 il est vendu au développeur de projets, Peter Thunnissen, qui propose d’y installer une académie de musique et de construire des logements étudiants à proximité. Ce projet a fait débat quant à la préservation du lieu pour finalement, avec la pandémie, être remis en question. Le château serait de nouveau à vendre (avis aux amateurs…). Il n’est pas ouvert à la visite.

Baladez-vous autour de l’enceinte du château et découvrez le Pfarrhaus (presbytère), le Haus Langesgut , le Hirtenhaus, la alte Kalkumer Mühle (ancien moulin) et les chemins de nature environnants.

Schloss Heltorf

Mentionné pour la première fois au XIème siècle, le château de Heltorf a été la propriété des seigneurs de Heltorf puis de différentes familles de la noblesse pour finalement entrer en possession des comtes von Spee, à qui il appartient encore aujourd’hui. Le manoir a été reconstruit au début du XIXème siècle dans un style néoclassique selon les plans de l’architecte d’Essen, Heinrich Theodor Freyse.
Il n’est pas ouvert à la visite.

Ne manquez surtout pas la visite du parc du château, l’un des plus beaux parcs forestiers de la région (généralement ouvert de début mai à mi-octobre). Vous pourrez y admirer de nombreuses espèces d’arbres, d’arbustes et plantes exotiques, un étang et un nombre incalculable de rhododendrons qui, une fois venu le printemps, égayeront votre balade !

Burg Angermund ou Burg Kellnerei

Appartenant au XIIème siècle aux comtes de Berg, le Burg Angermund (ou Burg Kellnerei) fut l’un des postes frontaliers les plus au nord de leur territoire jusqu’au début du XIXème siècle. Il est cédé à la France en 1806 puis est utilisé à des fins agricoles jusqu’en 1970. Menaçant de tomber en ruine, il est racheté et aménagé en complexe résidentiel de 1982 à 1985. Il est aujourd’hui habité par des particuliers et ne peut être visité.

Kaiserpfalz Kaiserswerth

Au bord du Rhin dans le quartier de Kaiserswerth (dans le nord de Düsseldorf) se trouvent d’imposantes ruines. Ce sont celles du Kaiserpfalz, une forteresse érigée par l’empereur Frédéric Ier Barberousse à la fin du XIIème siècle, à l’époque où ce quartier formait une île sur le Rhin (Werth = île en vieil allemand, Kaiserswerth = l’île de l’empereur).

Pris d’assaut et reconstruit à plusieurs reprises, le palais a connu une histoire mouvementée au cours des siècles suivants. Pendant la guerre de succession d’Espagne, il est finalement dynamité en 1702 et sert de carrière pendant les deux siècles suivants. Les ruines (qui ne représentent qu’une petite partie du gigantesque palais) font l’objet de visites guidées. En savoir plus.

Profitez de cette visite pour faire un tour du très joli quartier de Kaiserswerth, connu pour ces vieilles bâtisses et magnifiques façades. Je vous recommande également une balade au bord du Rhin, d’un côté ou de l’autre (que vous pourrez rejoindre en empruntant un bac).

Villa Lantz

A l’entrée du Lantz’schen Park au nord de Düsseldorf, dans le quartier de Lohausen, se trouve un manoir classé monument historique depuis 1982 : la Villa Lantz. En 1804, le négociant colonial Heinrich Balthasar Lantz (1762-1828), originaire de Cologne, acquiert le siège de chevalier Lohausen et fait construire, en 1805-1806, un manoir de style classique, que la famille habitera pendant cinq générations.

En 1972, la ville de Düsseldorf rachète le domaine que le galeriste Alfred Schmela (ainsi que le sculpteur Meuser jusqu’en 2008) habitera et où il construira un parc de sculptures.
En 2018 deux entreprises (Arthur Pongs et Living Concept Consulting) appartenant à la famille Lautenbach de Düsseldorf rachètent et restaurent la villa inoccupée pendant 10 ans. La Villa Lantz abrite aujourd’hui un département de vente et de création et un showroom exclusif.

La Villa Lantz en 2018 (Foto @Pongs)
La Villa Lantz aujourd’hui (Foto @Pongs)

Ne manquez de faire un tour du petit parc, le Lantz’schen Park (15 hectares), ouvert au public depuis 1978. Vous découvrirez au détour d’un chemin, une petite chapelle funéraire, construite en 1879, en souvenir de Mathilde Lantz (1834 – 1878) ainsi que de nombreuses sculptures.

Des événements culturels sont organisés chaque année dans le parc Lantz’schen, notamment le Lantz’chen internationalen Skulpturenpark (en savoir plus).

Schloss Jägerhof 

Ancienne résidence du maître des chasses des princes-électeurs, le Schloss Jägerhof est un château de plaisance rococo construit au XVIIIème siècle (avec la participation de l’architecte à la cour, Nicolas de Pigage) à l’entrée du Hofgarten. Pillé en 1796 par les troupes révolutionnaires, il n’est reconstruit qu’en 1811 lors d’une visite de quatre jours de Napoléon à Düsseldorf.  En 1909, le château et ses jardins sont rachetés par la ville de Düsseldorf qui fait procéder à la démolition des deux ailes empiétant sur la Jacobistraße. En 1943, le Schloss Jägerhof est gravement endommagé par un raid aérien puis restauré par Helmut Hentrich en 1950.

Depuis 1987, le Schloss Jägerhof abrite aujourd’hui le Goethe Museum et les collections d’art de Rhénanie-Westphalie. 

Schloß Jägerhof avant 1900, en 1900, en 1910 et en 1945

Schloßturm

Le Schloßturm est le seul vestige du château de Düsseldorf. Construit à la fin du XIVème siècle pour permettre la perception des droits de douane (d’où sa situation directement sur le Rhin), il a été entièrement brûlé en 1882 et sérieusement endommagé durant la deuxième guerre mondiale. La tour restante a été rénovée et abrite depuis 1984 le musée de la navigation fluviale.

La Burgplatz, place du château, est le lieu de prédilection de tous les événements organisés à Düsseldorf, comme la Frankreichfest, le Japan Tag, le Düsseldorf Festival, les marchés de Noël, la grande roue, le Jazz Rallye, les compétitions de Beach Volley…

Schloß Eller

Le Schloss Eller, appelé Haus Eller jusqu’au milieu du XXème, se situe au sud-est de Düsseldorf et doit son nom aux seigneurs de Eller. Les premières traces d’un château remontent au XIVème siècle. En 1826 le baron prussien Carl von Plessen, propriétaire des lieux, construit un manoir à l’emplacement de l’ancien château fort tout en préservant une tour. Les douves sont comblées pour l’aménagement de l’actuel parc.

En 1902, deux extensions (ailes du château) sont ajoutées ainsi que les dépendances (bâtiments en contrebas). En 1909 le château intègre la commune de Düsseldorf et ce n’est qu’en 1938 qu’il devient propriété de la ville. Elle y installe les jeunesses hitlériennes puis en 1945 ce sont les troupes britanniques qui occupent les lieux.
Le château devient ensuite maison de retraite puis, après rénovation, école de mode en 1970.

Inscrit à la liste des monuments historiques de la ville en 1984, le Schloß Eller est à nouveau entièrement restauré et rouvre ses portes en 2010 pour se consacrer à l’organisation d’événements.

Le point fort du château reste son parc de 30 hectares, un des plus grands et des plus somptueux de la ville.

Schloss Elbroich

Le château d’Elbroich est un petit château situé dans le parc Elbroich (appelé aussi Park Heye). En 1189, Arnold von Tyvern, un partisan de Barberousse, vend le siège de chevalier au comte Engelbert von Berg. Au XVème siècle le château devient la propriété des seigneurs d’Eller puis celle de Georg von Neuhoff en 1589 qui le fait transformer vers 1600 en manoir fortifié. Au XIXème siècle, le château est racheté par la famille Trinkaus, puis devient, par mariage, la propriété de l’industriel Hermann Heye. En 1954, il fait l’objet d’un don à Caritas qui construit un centre gériatrique aux abords du château.

Le parc, petit par sa taille, est pourtant doté d’au moins 40 espèces d’arbres différentes, dont la plupart ont été plantées par l’industriel Hermann Heye au début du XXème siècle.

Mickeln Haus

Le Mickel Haus a été construit entre 1839 et 1842 par Prosper Ludwig, duc d’Arenberg pour servir de « résidence d’été » à l’emplacement de l’ancien Mickel Haus, datant de 1201 et détruit à la suite d’un incendie (le seul vestige de l’ancien Mickel Haus est la porte d’entrée). Le bâtiment classique s’inspire des villas Renaissance de la noblesse génoise du XVIème siècle. Depuis 2000, le palais sert de centre de conférence et maison d’hôtes pour l’université Heinrich Heine de Düsseldorf.

N’hésitez pas à explorer les alentours du Haus Mickeln et le quartier bucolique d’Himmelgeist, ses arbres centenaires (dont un somptueux cèdre du Liban), ses chemins de campagne, ses fermes et ses bords du Rhin.

Schloss Benrath

Le Schloss Benrath est le plus célèbre des châteaux de Düsseldorf.

Situé au sud de Düsseldorf dans le quartier de Benrath, non loin des bords du Rhin, le château de style baroque a été édifié de 1755 à 1770 sous ordonnance de Carl Theodor, prince-électeur du Palatinat du Rhin. Alors qu’il réside à Mannheim et à Schwetzingen, il charge son architecte de cour, Nicolas de Pigage, de lui construire une résidence d’été. Pour la petite histoire, le prince-électeur Carl Theodor et la princesse Elisabeth Augusta n’auraient résidé au château de Benrath qu’une seule fois (chacun).

En 1911 le château devient propriété de la municipalité de Benrath puis de Düsseldorf quand Benrath devient partie intégrante de la ville.

Le parc du château offre de magnifiques vues sur le château et sur l’orangerie. Des visites guidées permettent de découvrir le corps de logis (château central) magnifiquement restauré après avoir été endommagé pendant la Seconde Guerre mondiale.

Des événements sont régulièrement organisés comme la Lichterfest (malheureusement encore annulée cette année) ou la Barockfest (jusqu’en 2017).

Je vous conseille également un petit tour dans la Meliesallee pour admirer les très belles propriétés de Benrath ainsi qu’une petite balade au bord du Rhin vers la réserve naturelle d’Urdenbacher Kämpe.

Schloss Garath

En dépit de ses mille ans d’histoire, l’ensemble des bâtiments du château tel qu’il se présente aujourd’hui n’a vu le jour qu’au XXème siècle. Construit en 1912/1913 par son nouveau propriétaire, Albert von Burgsdorff, les restes de l’ancien château devenu manoir et passé de main en main, sont démolis et seule la tour de la porte est conservée.

Après la Seconde Guerre mondiale, le château et son parc (conçu par Nicolas de Pigage au XVIIIème siècle) sont réquisitionnés par l’armée britannique puis deviennent la propriété de la République fédérale d’Allemagne au profit de la Deutsche Bundespost. Ce n’est qu’en 1978 que la ville de Düsseldorf acquiert le palais et le parc de Garath qui sont finalement inscrits sur la liste des monuments historiques en 1983. En 1991, le château est vendu à un utilisateur privé qui le rénove et l’aménage pour la location de bureaux.

Le parc est ouvert au public et abrite une chapelle néo-baroque, construite par l’architecte Max Wöhler. Il reste quelques corps de ferme autour du château dont un ensemble qui a été transformée en centre hippique.

Haus Garath avant sa destruction en 1912

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.